dimanche 21 novembre 2021

Vespula vulgaris : le mâle

 

Pour changer un peu des charançons qui m’ont occupé ces derniers messages, voici maintenant un hyménoptère repêché fin octobre sur la piscine.

Au sortir de l'eau , les ailes mouillées sont collées, l'insecte ne peut pas s'envoler.
*

C’est une guêpe avec ses belles couleurs jaunes et noires et c’est un mâle. Je m’en suis douté de suite en voyant son allure longiligne. Les mâles comptent un segment de plus que les femelles à l’abdomen : 7 au lieu de 6.

C’est la même chose aux antennes ; 13 articles au lieu de 12.

Ici on peut compter les 13 articles de l'antenne: c'est un mâle*

De plus nous sommes en fin de saison : les mâles ne sont pas présents au printemps ni en début d’été ; leur fonction unique d’assurer la reproduction est utile en fin d’été quand les jeunes femelles sont prêtes à être fécondée  pour fonder les nouvelles colonies au printemps. Leur présence est en générale courte, et je n’avais jamais vu un mâle des deux espèces de guêpes poilues qui fréquentent le jardin : Vespula germanica et V. vulgaris.(voir ici)

La question est maintenant de savoir à quelle espèce appartient ce « Monsieur guêpe »

La tache jaune étroite sur le pronotum est un critère qui oriente vers V.vulgaris.

Détail des mandibules.*


Les dessins de la face varient et sont différents de ceux des femelles avec leur ancre caractéristique. Mais un détail  permet d’être sûr qu’il s’agit de V. vulgaris : la  première dent de la mandibule est droite.

J'ai trouvé des photos ** et un schéma*** qui montrent très clairement ce qu'il faut regarder

Le détail à observer est surligné!*


Cette guêpe m’aura donné un spectacle que j’ai eu du mal à rendre en image : ses essais en vol. Mouillées  après son passage sur la piscine, il faut que les ailes sèchent avant de permettre à l’insecte de s’envoler. Quand il estime être prêt, il fait des essais, c’est cela que j’ai photographié.

Ailes perpendiculaires au corps*


 Et en regardant les images on voit que les ailes sont un moment perpendiculaires au corps avant de se diriger vers l’arrière, notre guêpe rame dans l’air comme le ferait un rameur sur l’eau !

Ailes vers l'arrière du corps*


 C’est souvent un moment furtif pour moi car la suite logique  de ces essais est l’envol ! Et souvent il est définitif ! Hélas pour moi !

J'aime bien la coiffure de Monsieur Guêpe!*


C’est la fin de saison pour les guêpes, seules les reines passent la saison  froide dans un abri avant de recréer une colonie au printemps.

*Images grossies 3 fois

**photos

***schéma en bas de la page! 

3 commentaires:

  1. Bonsoir Lucie. Je n'avais jamais vu cet insecte de face, merci pour tes portraits !

    RépondreSupprimer
  2. merci encore de cette approche instructive...Vous avez surpris Mr guêpe au saut du lit ! il a les cheveux en pétard !!!
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Lucie,

    J'apprécie ton regard scrutateur et passionné. J'apprends à chaque fois un petit peu plus sur les visiteurs de nos jardins.
    :)

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.