mercredi 10 novembre 2021

Rynchites auratus , Rynchite doré ou rynchite du prunelier

 

Ressemblant au précédent, ce charançon appartient à la famille des Rynchites dont on compte une dizaine d’espèces chez nous. Leur tête n’est pas rétrécie en arrière,, les tibias ne sont pas dentés et n’ont pas d’épines à l’apex.

Rynchites auratus , femelle*


Ce qu’ils ont en commun : des couleurs souvent métalliques, et une pilosité plus ou moins importante.

Vue de face, avec une partie du rostre noir*


Auratus est entièrement rouge avec le bout du rostre uniquement noir. Mon sujet est une femelle : le mâle est facilement reconnaissable aux deux épines que l’on voit de chaque côté du pronotum. Je n'en ai jamais vu, dommage!

 

Détails , carènes et ponctuation*

Les antennes sont insérées au milieu du rostre chez la femelle. La pubescence dorsale est un peu plus claire. L’insecte mesure entre 6 et 9mm.

Pilosité claire et longue, en partie couchée , en partie perpendiculaire sur les élytres*


On trouve le charançon sur les pruneliers, les pommiers sauvages, les aubépines. La femelle pond un œuf sur le fruit, la larve migre vers le noyau, le mange ainsi que la pulpe. La métamorphose a lieu dans le sol. L’adulte hiverne et on le revoit au printemps suivant.

Tibias et pattes*


On le rencontre partout en France, il est un peu plus répandu dans le midi.

Mis côte à côte voici les deux « Rynchites » rouges que l’on peut  confondre à première vue !



Sources :

Gaëtan du Chatenet: Coléoptères phytophages d'Europe, tome 3

Adolphe Hoffmann: Coléoptères curculionides  troisième partie (Faune de France 62)

*Photos grossies 3 fois!

7 commentaires:

  1. Bonjour Lucie. Encore un beau charançon, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  2. bonsoir, encore une bébéte bien rigolote quand on l'observe de si près ! s'ils ne faisaient pas tant de dégâts, on les trouveraient fort sympathiques tous ces charançons....merci pour l'article

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Lucie,

    Et un charançon de plus que tu nous fais découvrir. :) Pas évident de distinguer certains d'entre eux tant ils se ressemblent.
    J'ai relu tous tes billets écrits sur cette petite bestiole. Mais je n'ai pas vu un gris taché de noir photographié chez moi. j'ai cherché un sacré moment Peut-être un Ciorus? Je t'enverrai la photo si tu permets pour avoir ton avis éclairé.
    Bien amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Martine,
      Oui les charançons sont extrêmement nombreux , je regarderais volontiers ton sujet mais je suis loin d'en être une experte!

      Supprimer
  4. Bonjour Lucie,
    Il est vrai que l'on peut confondre mais lorsque les deux sont à côté ont voit les différences.
    Quelle trombine encore celui là !
    Bon dimanche à toi

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Lucie
    Ce petit charançon est très coloré et j'admire tes macros qui nous montrent tous les détails
    Impossible de ne pas le reconnaître si on le rencontre .
    Bises

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.