vendredi 10 septembre 2021

Eumenes mediterraneus, une guêpe potière

 Le chemin pour arriver à identifier un insecte est  parfois long et bien tortueux.

Hier en allant chercher quelque chose dans notre réserve, j’ai i trouvé une guêpe pas trop vaillante se promenant sur un meuble blanc. Son gastre bien renflé a tout de suite attiré mon regard. Et comme j’ai pu la photographier de très près j’ai bien avancé pour trouver son identité.
Eumenes mediterraneus que je vois toujours sur du fenouil en fleurs.


Eumenes mediteraneus est une guêpe de la famille des Vespidés qui se reconnait  au premier article de son abdomen étroit et allongé et au second très renflé. Ce second article est terminé par une lamelle qui a bien de l’importance pour séparer les 11 espèces du genre Eumenes  que l’on trouve chez nous.

Second article du gastre à bien observer.*


Mais la première observation concerne la pilosité du  1er tergite, c’est difficile au premier abord. Elle peut être courte, penchée et peu visible ou dressée.

Sur mon sujet, elle est dressée. On le voit bien sur la photo ci-dessous.

Détail du premier article du gastre


Ensuite le second tergite : » Deuxième tergite, vu de profil, clairement concave devant l’apex : sa petite plaque terminale enfoncée, toujours claire et transparente.( voir la seconde photo)

Le second article du gastre avec sa partie distale concave(flèche)


Ces détails ont été trouvé grâce une étude espagnoletraduite ici .


Je me suis  ensuite aidée d’une clé en allemand qui est disponible sur le net


Dans cette clé plus détaillée, il faut  aussi observer la pilosité :

-de la tête qui  peut être courte et régulière ou longue et hirsute ,

Un pilosité longue et hirsute*


-du second tergite ici courte( voir la photo qui présente la lamelle)

Ensuite il faut observer  la lamelle de ce tergite : elle est transparente de couleur claire.

L'observation du gastre permet ensuite de voir davantage que deux segments avec des marques jaunes


Puis on retrouve la partie terminale du second tergite nettement concave.

Autre détail noté : les angles du clypeus ne sont pas orientés vers l’extérieur.

Vue du clypeus


En cherchant sur le net j’ai aussi trouvé un autre détail qui est facilement visible : la tache noire des fémurs augmente de taille du fémur 1 au fémur 3, on le voit bien sur la photo ci -dessous

Détail des fémurs où la couleur noire augmente progressivement


 L'apex de l'antenne des femelles est rougeâtre par dessous

Détail de l'apex des antennes de la femelle.


Je suis allée chercher ensuite dans mes dossiers des années passées où dormaient des Eumenes non identifiées. C'est ainsi que j'avais déjà photographié cette guêpe régulièrement depuis 2017.

J'ai essentiellement trouvé ces guêpes sur le fenouil, mais je n'y ai jamais trouvé des urnes  qui contiennent la larve de la guêpe. Par contre je les vois le plus souvent sur la lavande , mais jamais je n'ai vu la potière à l'ouvrage!

 


Eumenes mediterraneus est une guêpe de grande taille (entre 11 et 14mm), on le voit sur cette photo où une autre abeille bien plus petite s'en approche(Hylaeus).

*Images grossies 3 fois