samedi 30 avril 2016

Cerocoma schaefferi, un mâle à la tête bien ornée.

A la fin de l’après-midi j’observais les visiteurs sur les fleurs des cistes…………………
J’y vois un bel insecte vert luisant et je pense y rencontrer un insecte déjà connu. Quand il ressort la tête des étamines dont apparemment il se régalait, je pense qu’il y a un problème. Quelle tête !
Cerocoma  schaefferi, mâle sur une fleur de ciste

 J’essaie de mieux la voir à travers l’objectif et j’ai l’impression qu’il a, collé sur le front,  des étamines comme certaines fleurs le font pour que l’insecte joue le transporteur du pollen d’une fleur à l’autre. D’autant plus que la couleur orange donne bien le change.
Cerocoma  schaefferi, mâle sur une fleur de ciste, une étrange tête

Bon l’ensemble a l’air bien attaché, bien régulier sur la tête de l’insecte.
En changeant d’objectif je vais avoir la confirmation que l’ensemble orange appartient bien à ce bel insecte bien vert, aux pattes elles aussi d’un bel orange.
Je n’ai pas souvenir dans mes lectures d’avoir vu un insecte  de cette allure.
Cerocoma  schaefferi, mâle *
C’est sur le net que je trouverai son nom : Cerocoma schaefferi.
Il existe en France deux Cerocoma :
  •  schaefferi a l’abdomen d’un beau vert,
  • alors que le second schreberi, bien plus rare a une bande rouge sur l’abdomen et que le dernier article de son antenne est 2 à 3 fois plus large que long.
Maintenant que j’ai trouvé son nom je souhaite en savoir un peu plus !Il appartient à la famille des Meloidae, ces insectes ont un mode de développement complexe.
Cerocoma  schaefferi, mâle, la tête*

C’est un mâle aux étranges antennes terminées par une massue élargie et aplatie.
Mais les différents articles qui la composent sont aussi très particuliers. Leur observation à travers un objectif grossissant permet d’en voir les détails, les articles sont très irréguliers.
Les mandibules sont allongées, bien grandes aussi.
Cerocoma  schaefferi, mâle, la tête, détail des antennes*

Les cerocomes parasitent les guêpes Tachytes, c’est dire que les larves après un premier développement sous forme de Triongulin  cherchent des nids d’un de ces hyménoptères et se nourrissent des proies que la guêpe avait prévues pour son œuf (qui est consommé en premier)
Les larves sont des parasites des hyménoptères Tachytes, ces guêpes capturent de jeunes mantes qui servent de nourriture à leur larve.
C’est dans les Souvenirs entomologiques de Fabre (tome I) que je trouverai les premiers détails concernant ce Cerocome .
Je me permets d'ajouter ici ces précisions apportées par un visiteur plus spécialisé que moi!Merci à lui!
"Precision: Fabre (Souv. ent III) a trouvé la larve de ce Cerocoma sur une mante capturé par Tachysphex costae (le tachytes manticide) - les autres Tachysphes capturent plutot des Orthopteres.
D'aprés Gros, en Afrique du nord, Cerocoma vahli parasitent des abeilles (Hoplitis saundersi ). "
Cerocoma  schaefferi, mâle,une pilosité importante.*

En regardant Cerocoma schaefferi dans ses détails on observe, outre sa couleur verte bien brillante des élytres, du pronotum et de la tête, une fine pilosité faite de poils blancs sur le dessous du corps et de poils roussâtres sur les élytres et même de longs poils noirs sur la tête.
Les pattes rousses sont aussi recouvertes d’une légère pilosité blanche.
Il mesure environ 15mm.

Cerocoma  schaefferi, mâle, vue de face*


On trouve Cerocoma Schaefferi en France, dans les régions méridionales mais jusqu’à la Loire aussi, on le voit surtout à partir de la fin mai, l’adulte se nourrit de fleurs en rongeant les anthères, ici les Cistes. Mais j’ai trouvé  davantage de mentions concernant Helichrysum stoechas(déjà cité par Fabre).

*Photos grossies 3fois

12 commentaires:

  1. Il a une drôle de bouille en effet !
    Bon week-end Lucie.

    RépondreSupprimer
  2. Je serais tombée dans le panneau, et pensé voir des pollinies agglutinées. Nous montrer le détail des ces antennes étranges c'est une prouesse qui a dû demander une infinie patience.
    Tu as toi aussi ton guide, Jean-Henri tout comme Hippolyte voilà 2 Aveyronnais qui ne parlaient pas que de canards !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, ces grands précurseurs ont encore beaucoup à nous apprendre!

      Supprimer
  3. Ce cerocome a un très bel habit bien coloré et les détails que tu donnes sont bien utiles pour les reconnaître si on trouve cet insecte ainsi que tes superbes photos .
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Superbe article et des photos splendides... Très joli ce Cerocoma !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Lucie,
    il est très surprenant en effet et de prima abord jamais je ne l'aurais classifié parmi les Meloidae.
    Superbes clichés très détaillés.
    Bises à vous deux et belle journée :)

    RépondreSupprimer
  6. Bon soir Lucie,
    Magnifiques ces photos et ce coléo est vraiment une splendeur.
    Des macros impressionnantes, bravo.
    Plein de bonheur pour accompagner ce 1er mai.
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  7. Je ne trouve pas le cynips du châtaignier dans ton nuage de tags mais je pense que tu seras intéressée par ce reportage des amis de la nature de Faverges.
    http://groupenaturefaverges.over-blog.fr/2016/04/lutte-biologique-contre-le-cynips-du-chataignier.html#ob-comment-ob-comment-87987604
    C'est seulement dommage qu'ils ont omis de montrer la gale... Un joli truc, en fait. Je l'ai photographiée l'an dernier, il faudrait que je cherche sur le DDE

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Lucie,
    Tes photos sont toujours si jolies mais là ces couleurs sont merveilleuses.
    Comme toujours j'admire ton travail de photographe et les explications données. Belle fin de journée "Ma P'tite voisine du Sud/Sud"

    RépondreSupprimer
  9. passionnant!
    et beau !
    Et moi oups sans regarder j'aurais cru avoir affaire à une autre bestiole courante sur les fleurs !
    J'aurai l'oeil dorénavant!

    RépondreSupprimer
  10. Precision: Fabre (Souv. ent III) a trouvé la larve de ce Cerocoma sur une mante capturé par Tachysphex costae (le tachytes manticide) - les autres Tachysphes capturent plutot des Orthopteres.
    D'aprés Gros, en Afrique du nord, Cerocoma vahli parasitent des abeilles (Hoplitis saundersi ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de ces très intéressantes précisions.

      Supprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.