jeudi 13 juillet 2017

Je dors dans des draps roses: Tetralonia malvae mâle

J’ai dans certains coins du jardin des pieds de lavatère ponctuée(Lavatera punctata) qui poussent là où ils veulent .

J’ai ces derniers jours le plaisir d’y trouver des endormis ! C’est joli de voir des insectes aux longues antennes (aussi longues que le corps)et le popotin qui s’agite au rythme de leur respiration dans une jolie fleur rose tendre.

Tetralonia malvae mâle endormi dans la fleur de lavatère ponctuée

Ils sont si bien endormis que j’en ai promené un depuis mon jardin jusqu’à ma table de photographie. C’est ainsi que j’ai pu l’identifier.

Tetralonia malvae mâle vu de profil

Avec ses longues antennes, il y a deux familles concernées : Les Eucera et les  Tetralonia.

Les Eucera volent essentiellement au printemps et ont deux cellules cubitales ( voir ici .)

Tetralonia malvae mâle avec les détails à observer.

Notre dormeur fait partie des Tetralonia avec ses 3 cellules cubitales (Voir les flèches ci-dessus.)
Autre détail important, les petites dents latérales sur le tergite 7(encerclées). De même les tergites 2 et 3 sont remarquables avec leurs bandes blanches à la fois à la base et à l’apex du tergite.

Les mâles ont le clypeus jaune, les femelles noir.

Il s'agit de Tetralonia malvae lié aux fleurs de la famille des Malvacae.

Tetralonia malvae mâle le dormeur du soir, prêt pour passer une nuit tranquille.

Une  fois identifié, j’ai voulu vérifier si l’insecte passait vraiment la nuit dans la fleur. Au cours de  ma tournée du soir j’ai bien trouvé ce sujet qui après une toilette rapide s’est cherché une position confortable pour n’en plus bouger.C'est disons la position habituelle de ces dormeurs.

Vous remarquerez sur les côtés de la fleur des petites incisions. J’en aurai l’explication un autre matin où j’ai trouvé celui-ci, accroché par les mandibules sur un pétale de la fleur.
Tetralonia malvae mâle accroché par les mandibules.

 Et hier matin encore une autre position pour celui-ci qui a bien passé toute la nuit ainsi : il est même mouillé et l’on voit à côté des grains de pollen, des minuscules gouttelettes de rosée( ce qui est rare par chez nous).

Tetralonia malvae mâle accroché par les mandibules couvert de rosée et de grains de pollen.

Et les femelles ? Eh bien elles n’ont pas le temps de prendre la pose, elles volent de fleur en fleur avec une extraordinaire rapidité. Elles rassemblent du pollen et exclusivement du pollen de malvacée, pour en nourrir leurs larves. On dit alors qu’elles ont un comportement oligolectique.

Tetralonia malvae mâle bien  accroché par les mandibules.

 Le nid est creusé dans le sol.  C'est une espèce d’Europe du sud, qui s’aventure parfois plus au nord puisqu'on la trouve en Allemagne .

Tetralonia malvae mâle accroché par les mandibules couvert de rosée et de grains de pollen, vue de près..
On ne rencontre qu'une génération par an et elle est estivale; chez moi cela fait 15 jours que je les vois, on devrait les voir essentiellement en juillet août.
Une page en allemand fort intéressante.




Je ne résiste pas à rajouter cette photo faite ce soir! Bien qu'il y ait d'autres fleurs disponibles ces deux mâles ont décidé de faire chambre commune!

12 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci Thérèse. C'est une image rare dans le jardin qui est très sec. Ainsi , la petite abeille est incapable de s'envoler!

      Supprimer
  2. Magnifique. On dirait que l'insecte se sert du pétale de la fleur comme d'un drap. Dormir dans une merveilleuse fleur... Cela fait rêver !

    RépondreSupprimer
  3. Bon jour Lucie,
    Tout simplement magnifiques ces photos, et cet hyméno avec ces yeux tels des bijoux, je suis vraiment sous le charme.
    Merci pour tout ça, et pour les explications.
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Lucie,
    Outre tes bonnes explications je trouve tes photos si belles. Ce tendre rose est si joli !
    Chez-nous, tout est grillé. Je dis que c'est le sahel ... même en arrosant il ne reste plus grand chose. L'herbe est du chaume et les caragouilles sont légion. Je marche et ça craque sous mes pas !
    Belle fin de journée. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Lucie,
    C'est extraordinaire de découvrir ces petits insectes endormis dans de si jolies fleurs. Superbes séries.
    Bises et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  6. un festin pour elle et pour nos yeux merci
    tilk

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Lucie,
    je viens admirer "les jolis draps roses".
    Bon dimanche .... puis aussi, je voulais te faire une suggestion.
    Avez-vous ces petits escargots blancs qui grimpent partout lorsqu'il fait très chaud ? On appelle cela des "caragouilles" ici ? Peut-être sais-tu des "choses" sur eux ? Nous en avons des milliers ....
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Lucie
    Quel beau billet romantique , dormir dans des draps rose ils ont du goût ces insectes .
    La dernière photo est de toute beauté .
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Extra tes chambres rose!! MDR!!!
    La dernière photo est vraiment topissime!
    J'adore cet article :)))
    Bises à vous deux et belle semaine, Lucie :)

    RépondreSupprimer
  10. Suivre les étapes qui te conduise à une détermination infaillible c'est passionnant comme d'habitude mais sur cette page tu ajoutes une note tendre, sans doute inspirée par la couleur des pétales de lavatère.

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.