mardi 26 mars 2013

Micrelytra fossularum, (Alididae), une punaise se marie


Selon le calendrier nous sommes bien au printemps. Les insectes qui ont passé l’hiver à l’abri ressortent de leur cachette. Ces adultes nés à l’automne doivent maintenant assurer la continuité de leur espèce. C’est ainsi que j’ai vu cette punaise, Micrelytra (aux petites élytres) fossularum qui se réchauffait au soleil sur la très belle euphorbe réveille matin.  
Micrelytra fossilarum femellle sur l'euphorbe réveille matin.

Sa forme allongée, ses très petites ailes supérieures, le dernier article des antennes coloré en rouge permet l’identification avec facilité. La petitesse des ailes le rend inapte au vol. Deux lignes claires le long de l’abdomen soulignent sa sveltesse. C’est un insecte que j’ai déjà vu dans le jardin mais à l’automne.
Couple de Micrelytra fossularum en automne dans les grandes herbes.

Le rythme de ces insectes est le suivant. Au printemps les adultes ayant passé l’hiver se reproduisent et meurent. La nouvelle génération se développe au printemps et se reproduit  en fin d’été  ce qui donne les individus que je rencontre en ce moment..
Une rencontre et un accouplement très rapide pour cette femelle en haut et le mâle en bas.

La femelle que j’ai photographiée est plus grande et plus grosse que le mâle.
Tête bêche, c'est la femelle qui dirige le couple.

Ayant trouvé dans l’herbe, non loin de là un second individu je l’ai aussi prélevé.  Et vous devinez la suite. Je soupçonnais au vu de sa taille qu’il s’agissait d’un mâle. Les ayant mis en présence le scénario fut rapide. La femelle a fait le tour de la boîte, le mâle a suivi ses traces et au bout de 2 minutes ils étaient accouplés. D’abord côte à côte, ils ont très rapidement pris la position tête bêche que l’on voit souvent chez les punaises. C’est la femelle qui indique le sens de la promenade, le mâle suit docilement. L’accouplement dure très longtemps ceci explique qu’on puisse voir ces couples dans les herbes.  
Vue de dessous on voit le long rostre qui permet que l'insecte pique dans les herbes pour se nourrir.

Ces sont des punaises qui se nourrissent d’une herbe, Dactylis glomerata, elle est présente dans ma prairie ce qui explique la présence de Micrelytra fossularum. On rencontre la punaise dans bien des régions depuis l’Espagne à l’Angleterre. C’est quand les individus cherchent des congénères pour se reproduire, qu’il est le plus facile de les voir. Autrement leur vie dans les herbes assez hautes les met à l’abri des regards.


Couple de Mycrelytra fossularum , femelle plus grande que le mâle .

 

9 commentaires:

  1. Je ne les ai jamais observés, merci Lucie pour ton article :)

    RépondreSupprimer
  2. très instructif, comme toujours, pour un néophyte comme moi ..
    punaise, je vais regarder de plus près mon jardin pour repérer ce copulateur printanier !

    RépondreSupprimer
  3. De belles réunions de plaisir des deux côtés de la caméra!

    RépondreSupprimer
  4. Il était temps que je blog un peu!!
    Voilà un article très bien documenté sur tes observations personnelles, ce qui le rend d'autant plus intéressant!
    C'est vrai qu'elle est svelte et élégante!
    Je me répète mais tu me fais rire à les "marier"!!
    il me semble avoir raté ta dernière publication... j'y vas de ce pas!!!

    RépondreSupprimer
  5. Un article intéressant. Bravo. Bonne Pâques. Diane

    RépondreSupprimer
  6. Tu fais donc dans le mariage ;-)
    Bonne idée ^^
    Encore une magnifique série, merci professeur pour toutes ces explications !

    RépondreSupprimer
  7. Excellent. Je ne pense pas en avoir déjà vu!

    RépondreSupprimer
  8. marieuse d'insectes ! ça alors!

    RépondreSupprimer
  9. Très belles images Lucie et tes explications documentées sont un vrai régal à chaque visite.

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.