dimanche 3 février 2013

Perruche à collier mutation bleue (Psittacula krameri).


 

Notre sortie de cette semaine à Villepey, dans le département voisin du Var, nous a réservé une autre surprise. Autour des étangs, nous avions l’habitude de voir quelques perruches à collier. Celles –ci se déplacent entre les grands pins qui bordent les zones humides. Ces colonies de perruches à collier se rencontrent en liberté en bien des endroits, en particulier les parcs des grands villes telles Paris, Bruxelles, en Angleterre aussi .Elles sont issues d’oiseaux de volières échappés à la captivité il y a déjà de longues années. Elles se multiplient et parfois posent quelques problèmes car au moment de la nidification, elles entrent en concurrence avec des oiseaux locaux ( petites chouettes, rolliers dans le Midi..) qui ont aussi besoin de trou dans les arbres.

Perruche à collier mâle

Ces perruches sont jolies, vertes avec un collier sombre pour le mâle et un joli bec rose, l’œil cerclé de clair.La femelle ne présente pas de collier.
Perruche à collier mutation bleue

La surprise fut de voir une femelle bleue. Je n’en avais jamais vue en liberté. Celle-ci accompagnait un mâle « classique ». Leur attitude était celle d’un couple qui cherche un logement .La femelle s’est approchée du trou creusé dans le tronc du pin. Le trou semblait d’ailleurs bien récent sans doute un pic y avait-il bien travaillé.
Perruche à collier femelle

Le mâle un peu plus haut sur une branche du même arbre attendait l’avis de sa compagne.Elle  observé l’intérieur, jeté un œil à droite, à gauche et longuement réfléchi.

Tout d’un coup, un petit cri, et hop on s’envole.


Femelle perruche à collier

J’ai lu que cette mutation bleue était obtenue et recherchée par les éleveurs qui sélectionnent les oiseaux dans ce sens. Mais je n’avais jamais vu cette mutation sans doute naturelle, dans un groupe d’oiseaux en liberté.
 Je suis curieuse de savoir si d’autres observateurs en ont vu dans la nature. N’hésitez pas à laisser un message dans ce sens. Merci d’avance.

17 commentaires:

  1. Les oiseaux australiens sont très belles. Bon dimanche. Diane

    RépondreSupprimer
  2. Elle est magnifique cette femelle bleue. C'est vrai qu'il y en a de plus en plus dans les parcs urbains, même dans l'agglomération lilloise. J'aimerais en avoir dans mon jardin, mais la seule visite que j'ai eue était une perruche callopsite.Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  3. LUCIE bonjour non je n'en vois pas et je n'en ai jamais vu par ici tu t'en doutes je pense

    ELLEs sont si belles et j'adore ces couleurs
    J'aimerai bien pourtant pouvoir aussi en observer et faire comme toi des photos*
    J'en ai vu oui dans un zoo mais tout est différent
    Dans la nature tout doit être tellement magique et surprenant aussi
    Passe une belle journée

    RépondreSupprimer
  4. J'ignorais qu'on pouvait les observer en liberté ici, elles sont belles !

    RépondreSupprimer
  5. Certainement trés beaux à observer dans la nature surtout avec tous ces contrastes.

    RépondreSupprimer
  6. pas d'agent immobilier, ils doivent faire la recherche et l'évaluation à leur façon !
    je sais que dans le village voisin il y en a pas mal en liberté, mais je ne les vois jamais

    RépondreSupprimer
  7. des perruches et des perroquets, je veux dire, mais la couleur ne ne sais pas

    RépondreSupprimer
  8. j'ai trouve en anglaise ce link: http://en.wikipedia.org/wiki/File:Rose-ringed_Parakeet_(Psittacula_krameri)_-blue_mutation_in_cage.jpg
    it sounds to be a mutation...
    those birds that you've capture in their daily rutine in the pictures perhaps in the wild - were released...
    mais c'est tres bien ci on pu d'etre adapte a la vie en nature
    bonne journee

    RépondreSupprimer
  9. Ah oui, c'est très joli, bien sûr et tes photos sont top.
    Mais les ayant élevées dans mes volières, je peux confirmer qu'en captivité cela fait déjà au moins 25 ans que des mutations jaunes, bleues et même pie sont produites.
    ce ne sont pas les seuls becs crochus d'ailleurs, ces "éleveurs" tentent de faire muter n'importe quoi... Nous avons vu une paire d'amazones rares en Floride - mutation bleue - dans les années 90, qui valait 50.000 US$....
    Je n'approuve absolument pas, et c'est bien dommage de les retrouver dans la nature.
    Bonne idée de souligner ces hérésies!
    Bises à vous deux!

    RépondreSupprimer
  10. Encore une très belle exotique, Bravo!
    C'est bien pour l'hiver d'avoir des sujets venus de si loin!
    Belle série rare pour nous les franchouillards

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Lucie
    Oui je te confirme en avoir vue il y a deux ans en région parisienne. C'était l'unique individu bleu parmi un belle colonie, on peut donc en conclure que c'est tout de même rare.
    Quant à la venue ou arrivée des Perruches à collier, les avis sont bien multiples, les histoires bien différentes selon les gens.
    Le MNHN fait une étude en ce moment : http://www.foretsenaulnoye.fr/images/stories/evenements/communique_mnhn/communique_mnhn_perruches.pdf

    A bientôt :)

    RépondreSupprimer
  12. Une perruche bleue en pleine nature cela doit surprendre mais bien agréable à observer.
    Très belles tes photos Lucie.
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. Ce sont de superbes oiseaux mais c'est dommage qu'ils se reproduisent en liberté chez nous au détriment de la gente ailée locale.
    Stanislas, qui gère le blog "oiseaux balades" en voit régulièrement dans la nécropole de Thiais (un cimetière parisien)

    http://oiseaux-ballades.blog4ever.com/blog/lire-article-395730-9713128-balade_du_05_01_2013_sur_la_necropole_de_thiais.html

    Il semble qu'elle soit présente un peu partour sur le territoire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant le blog sur les oiseaux du cimetière de Thiais.
      Voici un lien sur un sujet traité par TF1
      http://videos.tf1.fr/jt-we/les-perruches-a-collier-etendent-leur-territoire-7752609.html, concernant ces perruches dans la région parisienne.
      En France, elles sont installées dans la région parisienne, dans le sud est(Marseille, Fréjus essentiellement) et le Nord.

      Supprimer
  14. Bonjour Lucie,
    Pour ma part je n'ai pas rencontré de perruches par ici mais il y a quelques années un perroquet, sans que je puisse dire d'ailleurs s'il était sauvage ou tout simplement échappé récemment d'une cage.
    Ton reportage est quand même surprenant....et intéressant !!!
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.