mercredi 9 février 2011

Les Bourdons : des transporteurs gratuits.

Avec la douceur, les bourdons sont de sorties. Les jeunes reines qui ont hiverné sont en train de récolter du pollen pour faire des réserves et commencer la construction de leur nouvelle colonie. La bruyère en fleur est un endroit fréquenté : les fleurs nombreuses sont l’une à côté de l’autre. C’est ainsi que j’ai vu ces Bombus terrestris au travail et certains aspects inhabituels ont attiré mon regard.


Une jeune reine de Bombus terretstris porteuses d'acariens parasitellum fucarum
D’abord celle-ci qui transporte dans son abondante fourrure des parasites. Le transport gratos d’un insecte sur le dos d’un autre porte le terme savant de phorésie. Curieuse, j’ai voulu savoir qui étaient ces fainéants et ce qu’ils faisaient sur la belle fourrure de cette petite reine.
C’est ainsi que j’ai trouvé une très intéressante étude faite par Pouvreau A. et Robert P. du Laboratoire de Neurobiologie Comparée des Invertébrés I.N.R.A. - C.N.R.S. 91440 - Bures-sur-Yvette consacrée aux Bourdons et à leurs parasites.
C’est de cette étude que j’ai tiré les renseignements qui me permettent d’expliquer ce que je vois en ce moment.
Ces parasites sont des Parasitellus fucarum(ici une photo)
Ces acariens ont été pondus dans le nid, puis se sont développés à un premier stade, puis un second stade qui portent chacun  des noms différents, au cours de l’été précédent. C’est à ce stade qu’ils se sont fixés sur un bourdon adulte, mais principalement sur les reines (car comme nous le savons ce sont elles qui ont la durée de vie la plus longue et les jeunes reines passent l’hiver. Apparemment les parasites aussi le savent !)


Les parasites transportés des parasitellum fucarum, parasites communs

A l’automne ou au début de l’hiver les jeunes reines fécondées ont cherché un endroit abrité pour passer l’hiver avec les parasites fixés dans sa fourrure. Tout le monde passe l’hiver au chaud.
Notre reine sort maintenant à la recherche de nourriture et pour préparer la création de sa nouvelle colonie. Les acariens sont toujours sur son dos.
Au printemps quand le nid sera fondé, ils abandonneront leur hôte et se répartiront dans les cellules et autour d’elles pour achever leur développement.
Les adultes se nourrissent ensuite de pollen et de matière cireuse dont les débris jonchent le nid.
Mais ces parasites alourdissent la reine, surtout quand leur nombre est important et diminuent sa vélocité.
Mais ils sont aussi et surtout, vecteurs de maladies infectieuses.


Une couronne inhabituelle pour une jolie reine: des étamines d'anémones

Un autre transport bien plus léger et moins dangereux pour la colonie est celui d’un cadeau fait par les plantes ! Voici une jeune reine affublée d’une couronne peu assortie à sa tenue ! Pendant tout l’après- midi du dimanche je l’ai vu butiner et collecter le précieux pollen avec ses étamines très voyantes collées sur le front. D’où viennent ces grosses étamines terminées par de lourdes anthères bleues ?
Sans doute pas des quelques fleurs qui parsèment la prairie en ce moment. Je pense aux grosses anémones que cultive un horticulteur du voisinage. Les plantes ont aussi trouvé un système pour se reproduire aisément! D'ailleurs c'est pour ce rôle de transport de pollen d'une plante à l'autre que certains engagent nos jolis hyménoptères!
Nos butineuses ont bien du travail en ce moment, heureusement que les fleurs et donc la nourriture vont être de plus en plus disponibles.

15 commentaires:

  1. Bravo Lucie pour cette étonnante reine couronnée!
    Mes chères libellules transportent parfois des acariens. Mais je n'en sais pas davantage.

    RépondreSupprimer
  2. Superne, maintenant je sais qui sont ces parasites. Je les ai vus sur de nombreux bourdons ici l'année dernière. Encore une reportage très intéressant Lucie. Merci!!!

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas encore vu de bourdons mais les abeilles sont réveillées et butinent les fleurs d'hellebore et de perce-neige.
    J'espère que les floraisons vont se faire plus abondantes pour leur permettre de butiner.

    RépondreSupprimer
  4. décidément je découvre beaucoup sur les insectes grâce à tes photos. belle la photo de ta reine couronnée!

    RépondreSupprimer
  5. vraiment trés interessant toutes ces explication , la couronne de la reine est extra , on peu se demander quelle perception on les porteur des parasites ...

    RépondreSupprimer
  6. Formidable!
    Oui, ces parasites, j'en photographié un bon nombre, mais je ne me suis pas penchée sur la question avec autant de précision et d'assiduité que toi!!
    Merci pour ces belles explications et ta dernière photo est extra!
    N'aurais-tu pas un petit souci d'écran? Il me semble que tes photos sont un peu surexposées ces derniers temps?!!
    bisous et bonne soirée, les amis!

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Lucie!
    Je comprends mieux...J'ai le même souci avec l'Abeille charpentière! J'ai jeté un grand nombre de photos car j'ai du mal à l'avoir bien et nette sans cramer les fleurs à côté!!
    Bonne journée! A+!

    RépondreSupprimer
  8. Transporter le pollen lui semblait trop banal, elle a choisi d'emporter tout le système !!!
    Je me demande quand même comment ce toupet d'étamines peut s'être implanté d'une si jolie manière et comment il tient sur la tête de cette reine... Voilà un thème qui pourrait inspirer une belle histoire pour les petits !

    RépondreSupprimer
  9. Quel progrès, voilà que ton hébergeur retient mon URL, pas besoin de le retaper à chaque commentaire !!! Youpee !

    RépondreSupprimer
  10. Billet passionnant ! Je l'ai lu attentivement ! Merci de nous sensibliser à tout cela ! Merci encore de ce partage !

    RépondreSupprimer
  11. D'accord pour dire que la couronne bleue de la reine est superbe et que ton reportage l'est tout autant, de quoi être encore une fois plus savant sur ces auxiliaires de la nature indispensables.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour !
    Il se pourrait bien que les sacs de pollen sur le chef de cette jeune personne soient des pollinies d'orchidées.
    A creuser...
    http://philippereneve.blogspot.com/p/test-page2.html

    RépondreSupprimer
  13. Elle est belle la reine avec sa couronne, fantastique !

    RépondreSupprimer
  14. Je cherchais à en voir encore plus sur ces parasites. Une photo prise l'après-midi sur un bourdon que je pensais entre la vie et la mort, m'avait interpellée, je connaissais le phénomène avec les papillons et leurs petites "tiques" rouges, mais pas avec les bourdons, pauvres bêtes!
    Un grand bravo pour le texte et la chance d'avoir pu immortaliser la reine avec sa couronne sur la tête.

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.