dimanche 26 septembre 2010

Argiope lobata, l'Argiope lobée

En nous promenant sur le massif de la Clape , dans le département de l’Aude, près de Gruissan , nous avons découvert une des plus grosses araignées que nous ayons en France : l’Argiope lobata .



Même en m'éloignant beaucoup, il m'a été impossible de photographier l'intégralité de cette très grande toile tissée par Argiope lobata.


En Europe , nous avons 2 argiopes , celle qui est la plus répandue : Argiope bruennichi (argiope frelon) et l’Argiope lobata(Argiope lobée), qui est encore plus grande ! Elle aime les endroits ensoleillés, secs et souvent caillouteux.
Sa très grande toile, ici tendue entre différents pieds de fenouil, comporte comme celle de sa cousine, un stabilimentum .



C'est ainsi qu'on la voit, la face ventrale visible.


Nous en trouverons une seconde , installée bien plus près du sol , dans des buissons de thym.
L’araignée est installée sous sa toile , de sorte qu’on lui voit bien le ventre d’ailleurs joliment décoré de ligne beiges et brunes qui se fondent dans ce décor de tiges en train de sécher. Camouflage, toujours gage d’efficacité et de survie. Mais pour voir son dos, il faut faire une belle gymnastique.




Le dos, vallonné est très clair , trop visible.



Le dos est bien moins coloré, mais ce sont les contours de son abdomen et les vallonnements remarquables de son dos qui la distingue des autres araignées : on ne peut pas se méprendre, elle seule a cette silhouette.
Le cépaholothorax est entièrement recouvert de poils blancs argentés qui brillent au soleil, c’est la raison pour laquelle elle présente son ventre aux visiteurs.



En position d'attente au centre de sa toile, les chélicères bien visibles.



Elle consomme de grosses proies qu’elle attrape dans cette très grande toile tendue sous un gros câble qui peut atteindre 1,60mètres de longueur.
Toutes les nuits l’araignée refait sa toile, ce travail lui demandant plus de 3 heures. Elle comprend entre 34 et 45 rayons(infos trouvés dans le numéro73 de La Hulotte consacré aux araignées orbitèles)Et, même si elle se déplace sur sa toile, elle reste attachée à celle-ci par un fil que ses puissantes filières produisent en permanence.


Le fil qui la relie à sa toile!



Le vent très fort ce jour-là avait quelque peu malmené son ouvrage, mais l’essentiel était bien solide.
C’est une araignée que l’on rencontre dans le Sud du pays, mais je ne l’ai jamais rencontrée dans mes garrigues pourtant bien arides.

15 commentaires:

  1. Bonjour,
    Très belle araignée, belles photos et texte instructif (comme d'hab!).
    Je suis originaire du sud (Garrigues Nîmoises)et pourtant, jamais rencontrée...

    RépondreSupprimer
  2. Très impressionnante, je ne l'ai jamais rencontré pour ma part ! Merci de nous l'avoir présenté ! Les images sont très belles de plus ...

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  3. Belles photos mais elles me fais très nerveux!! Diane

    RépondreSupprimer
  4. En voilà une sur laqelle je ne risque pas de m'égarer dans des déterminations douteuses...
    Je ne désespère pas tout à fait de la rencontrer et avec ton message je sais déjà tout d'elle !
    Je vais dire au jeune Erwan de passer la voir, il habite cette région.

    RépondreSupprimer
  5. wow, encore un bien joli reportage , et des photos surprenantes !

    RépondreSupprimer
  6. Formidables photos, Lucie!
    Je n'ai hélas jamais vue cette splendide araignée!
    Peut-être l'an prochain... avec vous vous deux?!!!
    Tes rapprochés sur son ventre et son fil sont impressionnants!
    Bisous et bonne journée à tous les deux!

    RépondreSupprimer
  7. j'ai loupé cette publication ,
    elle est aussi belle que sa cousine
    et aussi impressionnante ...

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai jamais eu la chance de rencontrer celle-là dans l'hexagone et je lui trouve un air de famille très prononcé avec sa cousine Martiniquaise que j'ai photographié en janvier dernier. Un beau spécimen et des photos très réussies.

    RépondreSupprimer
  9. Grâe à Foise je découvre cette magnifique araignée que je n'ai jamais vue.. je la rencontrerai peut-être quand je serai dans l'Aude.
    douce nuit
    chantal

    RépondreSupprimer
  10. La forme de son abdomen la rend assez impressionnante je trouve. Beau spécimen en tout cas!

    RépondreSupprimer
  11. Araignée rencontré dans les calanques d'Agay sur la côte d'azur. Elle fait vraiment peur quand on ne sait pas qui elle est. Son corps (sans compter la longueur des pattes) faisait environ 5cm de long pour 3cm de large.
    Pour ma part, impossible de prendre son dos en photo, Gymnastique impossible (^0^)
    Merci Lucie d'avoir répondu à la question que je me posé "C'est quoi ce truc ?!"

    RépondreSupprimer
  12. Je suis tombé sur ce monstre dans les calanques d'Agay dans le var. Vraiment impréssionante

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, quand on la voit au milieu de sa toile c'est vraiment une grosse araignée.Je l'ai trouvé depuis aussi dans le Var et par chez moi dans l'arrière pays niçois. On ne peut pas se tromper quand on l'a vue une fois!

      Supprimer
    2. Bonjour je viens de decouvrir cette araignee dans mon jardin en corse pres d'Ajaccio
      Nous l'avons bombardee de photos tellement elle nous fascinait
      Maman de 2 enfants je suis tout de meme inquiete de savoir si elle peut etre dangereuse
      Pouvez vous m 'apporter une reponse merci d'avance
      Valerie

      Supprimer
    3. Bonjour Valérie,
      Regardez, mais ne la touchez pas. Elle reste sur sa toile et rejoint son coin refuge , quand elle a fini ses repas. Elle n'est pas agressive, mais sans doute se défendrait-elle si elle se sentait prise au piège. Sa morsure serait douloureuse.
      La règle que je me fixe quand je ne connais pas, c'est comme vous, faire des photos et laisser la bestiole tranquille sans la toucher. Vous avez avec vos enfants l'occasion de faire de belles observations, en particulier quand elle emballe ses proies et qu'elle les range pour avoir des réserves.

      Supprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.