mercredi 14 octobre 2009

Premiers stades de la chenille du papillon Machaon!

Ce printemps j’ai semé du fenouil dans un coin de mon jardin.
Bien surveillé et arrosé, les plants ont levé, grandi et fleuri !
Je me sers du fenouil en cuisine pour agrémenter le poisson. J’allais à partir du mois de juillet les scruter méticuleusement ! Mais ce n’était pas l’usage culinaire de la plante qui m’intéressait !
J’attendais une visite très particulière : celle d’un papillon que je vois de temps en temps passer au- dessus de chez nous et qui aime le fenouil pour y déposer ses œufs ! Vous avez deviné : j’attends le machaon ! Ce superbe papillon choisit en effet de pondre sur du fenouil dans nos régions(alors que plus au Nord la carotte sauvage est très utilisée).
Il m’a fallu être patiente car, jusqu’à fin août je n’ai rien vu, le fenouil ayant l’air de plus en plus dépenaillé ! Quand dans les derniers jours du mois, enfin, j’ai vu une petite chenille noirâtre avec une tache blanche qui ressemblait à une crotte d’oiseau ! Je me suis posée la question de savoir si ce petit bout noir avec des scolies dans tous les sens était bien le premier stade de la belle chenille verte que j’avais en mémoire !

Une chenille minuscule et noirâtre premier aspect d'un futur machaon!

Oui, c’était bien le début de la vie du futur papillon Car les chenilles passent, elles aussi, par plusieurs stades avant d’être matures et capables de se métamorphoser en papillon. Cela nous complique bien la vie pour mettre un nom sur les chenilles rencontrées dans la nature !
Ici, j’ai eu la chance d’observer jour après jour le devenir de cette chenille.
A l’éclosion la chenille est noire, lorsque je l’ai enfin aperçue sur mon plant de fenouil elle avait déjà mué au moins une fois.
Premier aspect entre 3 et 5mm .
Essentiellement noire avec une tache blanche sur le dessus du corps ! Bien sûr ressembler à une crotte n’a rien de bien élégant, mais c’est efficace pour dégoûter les oiseaux, grands consommateurs de chenilles ! Mais aussi les guêpes et autres insectes carnivores ! Fi de la beauté, recherchons l’efficacité, telle semble être la loi ici !
Je me suis attachée à vous présenter principalement des images des premiers stades de la chenille, plus petite la chenille se laisse moins voir ! Une chenille verte bien dodue avec de jolis points orange sur des bandes noires cela se remarque ! Mais un petit bout noirâtre de moins d’un centimètre attire moins le regard !

Chenille se nourrissant
Le premier stade montre une chenille hérissée de scoli. (ces pointes qui parsèment son corps)Dans quel but ? Pour augmenter le diamètre du corps qui devient ainsi difficile à avaler pour les oiseaux de petite taille !
Quand la chenille passe au stade suivant, elles disparaissent progressivement.

La tête de la chenille dans une inflorescence de fenouil.

Pourquoi peut- on la voir sur le fenouil ? D’abord parce qu’elle s’en nourrit. Beaucoup de chenilles ont une « plante hôte » dont elle se nourrisse exclusivement ou quasi exclusivement.
Aux premiers stades je l’ai vu consommer les fleurs du fenouil, puis devenue plus grosse, elle grignotait les tiges. D’ailleurs sur les images on voit de nombreuses taches brunes laissées par les marques des mandibules !
D’autre part, elle est diurne, la nuit elle se cache mais n’est pas active.

3 paires de vraies pattes munies de griffes pour la chenille du machaon!

On peut observer l’appareil locomoteur de la chenille avec ses 3 paires de vraies pattes comme les insectes et ses fausses pattes ici au nombre de 4 paires et sur le dixième segment abdominal, une paire de fausses pattes anales.

Second aspect: La chenille voit les couleurs noires de la peau blanchir et la grande tache blanche du centre du dos se colore de la même couleur que le reste de l’insecte.

Peu à peu la couleur noire disparaît.

Voici une autre vue de ce stade intermédiaire , les scoli régressent, le blanc devient verdâtre.

La chenille change de couleur en grandissant.

La chenille perd peu à peu ses scolies mais gagne un autre moyen de défense : dans la famille des Papilonidae(à laquelle appartient le machaon), la partie dorsale du prothorax(le premier segment juste après la tête) abrite une glande bifide qu’elle peut sortir et qui émet une odeur répulsive ! C’est l’osmétérium. Voici la chenille parvenue au dernier stade telle que nous la connaissons bien.

Emplacement de l'osmétérium.

La petite flèche sur la photo indique l'emplacement de l'osmétérium, pendant mes observations elle n’a jamais sorti cet outil de défense, même quand je l’ai un peu chatouillé pour la faire avancer vers un endroit un moins fouillis de la plante !

Et pour mémoire le joli papillon qu’elle va devenir si elle réussit sa métamorphose après son hibernation !

Papillon machaon , souvenir d'un bel été !


Voici quelques aspects des débuts dans la vie d'un de nos plus grands et plus beaux papillons que l'on peut rencontrer partout en France.

  • Rappel d'un article consacré aux Papilionidés

L'Apollon, un autre grand papillon de la famille!

22 commentaires:

  1. Formidable article, passionnant comme un polar et quelles belles photos pour l'accompagner! Le boulot de recherche pour obtenir toutes ces infos... Bravo!
    Carlib
    http://odonates69.unblog.fr/

    RépondreSupprimer
  2. Génial cet article ! Il fallait en avoir de la patiente...je suis admirative.

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. SAlut Lucie,
    Tout simplement magnifique. C'est un très beau reportage et tu as du bien le préparer avant de nous le présenter!!
    J'adore la troisième qui est très bien composée, et les deux dernières évidemment. J'espère que cette petite chenille que tu as bien bichonnée et photographiée arrive à son stade final de développement, que tu puisses pleinement profiter de la beauté de son stade adulte.

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique reportage! C'est très intéressant de voir cette évolution de la chenille, car c'est vrai que la plupart du temps, les photographes préfère le dernier stade plus photogénique.

    RépondreSupprimer
  5. Un sujet traité avec maestria, et quelles photos splendides aussi ! Merci pour toutes ces informations, il ne me reste plus qu'à planter du fenouil !

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  6. formidable article lucie ,
    j'etais loin de l'imaginé ainsi a ses premiers stades , mais ce qui est marrant c'est que meme si elle n'en a pas la taille elle en a les attitude et surtout la posture de sa talle la plus grande , belle observation et patience juste une question , combien de temps y a t'il entre la premiere image et l'image
    au stade final de la chenille ,
    bon te voila marraine de machaon ..
    FELICITATION ... :)

    RépondreSupprimer
  7. Merci beaucoup de vos commentaires, je suis bien contete que ma petite chenille vous plaise!
    _@Jma, je suis sûre qu'en plantant du fenouil tu auras des visites !
    _@Laubaine, j'ai observé la chenille pendant 16 jours.Elle est passée de 0,5cm à 6 cm pendant ce laps de temps.Mais dès le dixième jour elle ressemblait au stade adulte celui que nous connaissons bien.
    Hélas ensuite nous sommes partis en vacances et à mon retour je n'ai rien vu.J'ai lu que la chrysalide se fixait sur une branche basse près du sol, mais j'ai regardé et n'ai rien trouvé.En travaillant à proximité j'ai déterré une chrysalide sans être sûre qu'il s'agisse de celle-ci.Je l'ai mise en sécurité!
    Merci de m'accorder le beau titre de marraine de machaon!

    RépondreSupprimer
  8. 5,5 cm en 10 jours ,wahouuu heureusement que cela ne dure que 10 jours car il ne lui faudrais que 6 mois a ce rytme la pour atteindre le metre ,j'ose meme pas imaginer le papillon qu'il en resulterait ...
    merci de cette complementarité

    RépondreSupprimer
  9. superbe reportage, pas facile de suivre l'évolution d'une chenille, souvent on les perd de vue, bravo...

    RépondreSupprimer
  10. Quelle belle leçon de chose encore cette fois Lucie, passionnante et égayée de très beaux clichés explicites. Un grand bravo !!!

    RépondreSupprimer
  11. encore une série magnifique...merci Lucie pour ces très belles photos. Je n'aurais pas reconnu la chenille du machaon dans ses 1ères formes.

    RépondreSupprimer
  12. Dommage que tu ne sois pas passée dans mon école dans ma jeunesse, tout le monde aurait voulu devenir naturaliste ou botaniste et si j'avais un jardin digne de ce nom j'y mettrai du fenouil pour sûr. Quel plaisir de suivre pas à pas l'évolution de cette petite "crotte" jusqu'au moment suprême ou presque.

    RépondreSupprimer
  13. Ah Lucie, tu m'as devancée !!!
    J'ai un dossier sur cette chenille que je réservais pour les longues soirées d'hiver !...
    Une observation que j'ai faite chez moi, bien involontairement car je ne suis pas très favorable à l'élevage... Même "Ici" elles ne se trouvent pas nécessairement sur les carottes... Je n'ai d'ailleurs toujours pas réussi à déterminer avec certitude le nom de l'apiacée dont j'avais rapporté quelques tiges afin de les étudier... ce qui est devenu très secondaire lorsque je me suis aperçue que j'avais une pensionnaire...
    Félicitations pour ton texte qui sera en référence sur mon message plus tard.

    RépondreSupprimer
  14. Tu m'as devancée: j'ai quelques insectes à différents stades, dont le machaon. L'année dernière, j'ai assisté à l'éclosion, mais j'ignorai qu'il s'agissait du machaon. Je pensais à des larves de coccinelle non identifiée (durant le premier stade). Au fur et à mesure des mues, j'ai compris à qui j'avais affaire!
    J'ai assisté au déploiement de la "collerette" défensive de cette chenille, harcelée par une mouche (mais sans l'APN...)
    Ton article est comme toujours, passionnant, exhaustif et didactique. Doublement merci: pour ce que je viens d'apprendre, mais aussi pour le temps que tu me fais gagner: j'envisageai de publier dans quelques temps un billet sur les différents stades de la chenille machaon. Je n'ai plus qu'à me contenter de mettre mes photos, et pour les explications: rendez-vous ici!
    Bonne journée
    (PS: ici, + de papillons adultes au printemps en 2009 qu'en 2008. Par contre, mon jardin accueille chaque année plusieurs chenilles sur rue officinale ou fenouil. Sauf en 2009: une seule chenille parvenue au dernier stade repérée en septembre. J'espère que cela ne signifiera pas une raréfaction des adultes pour 2010?)

    RépondreSupprimer
  15. Merci à tous de vos commentaires qui complètent mes observations.
    @Foise: ce sera très intéressant de voir sur quelle plante tu as trouvé et observé ta chenille.Plus on a d'informations sur la vie des insectes mieux on sait les observer et les préserver!
    @Cathy: j'imagine très bien l'éclosion de la chenille qui à son tout début peut bien être confondue avec une larve de coccinelle car celle-ci sont aussi noirâtres mais il y a une légère différence dans la forme générale!
    Cela a dû être fantastique de la voir se défendre face à une mouche, une attitude de survie car certaines pondent leurs oeufs sur les chenilles.
    Espérons que les papillons seront toujours aussi nombreux l'an prochain en Champagne!Un vacancier breton rencontré en Corse, nous a dit avoir compté une trentaine de chenilles sur ses plants de carottes!
    Bonne fin de semaine à tous!

    RépondreSupprimer
  16. coucou, vraiment super sympa de voir son évolution j'ai adoré, merci , très bonne fin de week end

    RépondreSupprimer
  17. Cette chenille me rappelle les dragons qui défilent au nouvel an chinois !

    RépondreSupprimer
  18. chenille changeante pour un papillon magnifique
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  19. J'ai peur des chenilles depuis mon enfance, et ce qui est bizarre c'est que enfant j'en voyais beauscoup et elles me regardaient de leurs gros yeux et maintenant je n'en vois aucune.
    J'ai planté du fenouil bronze et je n'en ai jamais vues, mais il faut dire que je ne regarde pas et les plants de fenouil n'étaient pas bien étoffés.L'année prochaine ce sera mieux, il y a déjà des petites tiges qui sortent
    Un reportage encore une fois très intéressant et j'ai appris des mots nouveaux et plein de choses

    Bises

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour!!
    ma fille et moi gardons une chenille depuis environ 2 semaines dans l'espoir qu'elle se change en papillon. Aujourd'hui j'ai remarqué qu'elle avait perdu environ le tiers inférieur de son corps et elle est toujours en vie!! Quelqu'un peut m'aider?? Cela veut dire quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Parfois les chenilles sont en train de " rétrécir" avant de meure ou de se transformer en chrysalide. Parfois , et cela arrive assez souvent en été , elles sont parasitées par une mouche et dépérissent lentement, hélas. J'espère pour vous et votre fille que ce n'est pas le cas.

      Supprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.