samedi 23 juin 2018

Amphimallon majale , hanneton européen


Tous les ans ou presque je trouve dans le sol un de ces « hannetons » .Soit encore dans sa coque de terre ou juste en train d’en sortir.
Amphimallon majalis toujours adulte, la technique repli des ailes pas encore au point.

 Je ne les vois jamais en vol, et je ne peux pas dire qu’ils occasionnent des dégâts dans le jardin.
Amphimallon majalis à côté de sa coque qui l'a vu se métamorphoser, il reste encore son exuvie

 D’ailleurs ce sont des larves qui sont nuisibles puisqu’elles s’en prennent aux racines des plantes. .

Amphimallon majalis larve en cours de métamorphose.



Les hannetons sont nombreux et font partie de la grande famille des Scarabaeidae et mes sujets sont dans la sous famille des Melolonthinae..

Amphimallon majalis détail du tibia avec ses deux épines, celui de la patte antérieure est transformé en pelle!

 Pour arriver à cette détermination  il faut franchir plusieurs étapes:
  •  Le meso tibia ( tibia intermédiaire) avec 2 épines montre l’appartenance à la sous famille des Melolonthinae.(photo ci-dessus) 
  • Cette famille comprend plusieurs genres dont les    Amphimallons qui ont des antennes de 9 articles.(photo ci-dessous)


Amphimallon majalis détail des antennes avec les 9 articles

Ensuite pour arriver à l’espèce, il faut regarder les élytres et le thorax . Recouverts de fines  soies couchées pour les élytres et un thorax, densément et finement ponctué, nous voilà à  A.majale .

Amphimallon majalis des soies couchées et de fines ponctuations.

Autre détail, le pronotum est sinué latéralement, de longues soies bordent les côtés  les élytres .

Amphimallon majalis pronotum sinué latéralement
Après l'avoir vu morceau par morceau, voici à nouveau mon sujet vu de dessus
Amphimallon majalis  vue dorsale
Et de dessous , joliment poilu sur le thorax et avec de puissants fémurs .
Amphimallon majalis vue ventrale

Comme tous les « hannetons », il n’est pas bien vu dans les jardins. C’est en juin qu’ils apparaissent après avoir passé un ou deux hivers dans le sol.Et c'est le soir qu'on les voit le plus!
Voici un lien  sur le site du Monde des insectes qui aide s'y retrouver.

7 commentaires:

  1. Bonjour Lucie.
    Ils sont en effet très souvent là pour celui qui travaille sa terre.
    Il a une bonne bouille :).
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Lucie,
    Magnifique, et celui là, ils se fait rare. Quand j'étais gamine, on les voyait très souvent, ce n'est plus vraiment le cas.
    Merci pour tout.
    Bise et bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Lucie
    Je ne sais pas si j'ai déjà vu ce hanneton dont la couleur est belle je trouve .
    Comme toujours des détails et photos détaillées qui vont nous permettre de reconnaître ce scarabée si on le rencontre .
    En ce moment je trouve surtout des cétoines dorées dans les fleurs de lys et j'ai des cochenilles sur les lauriers rose et je ne sais pas comment m'en débarrasser .
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Lucie,
    Il est vraiment "tout neuf" des couleurs très claires. Sous ton objectif on voit tous les petits détails et c'est une merveille.
    Ta passion nous fait voir de très jolies choses.
    Je te souhaite un bon dimanche.
    Ici, le temps est lourd sans soleil et les cigales sont en pause !!!!!
    J'aime tellement les entendre .... il ne faudrait pas qu'elles exagèrent.

    RépondreSupprimer
  5. Les gros hannetons qui nous amusaient lorsque nous étions enfants ont pratiquement disparus.

    C'est la première année où je ne trouve pas de gros vers blancs dans mes jardinières. Longtemps j'ai cru qu'il s'agissaient de futurs hannetons, jusqu'au jour où j'ai vu emmergé un scarabée.

    RépondreSupprimer
  6. Pénibles ces trucs de sécurité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai programmé! C'est donc pas moi mais.....Désolée pour les inconvénients!

      Supprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.