lundi 28 septembre 2015

Vanessa atalanta: le Vulcain, chenille,chrysalide et papillon.

Le Vulcain est chez nous le papillon que l’on voit toute l’année, même pendant les journées d’hiver.
Tellement familier que je ne lui ai jamais consacré de page !
Au début de ce mois j’ai trouvé une belle chenille sur un plant de pariétaire ( pariétaire judaïque pour être précise !) J’étais très contente de voir enfin un insecte qui se régalait de  cette plante que je trouve un peu partout dans le jardin et aussi toute l’année et que j’arrache avec plaisir sans jamais arriver à la décourager de repousser ailleurs dans le jardin !
Vanessa atalanta, chenille lors de la dernière mue

Le mangeur de pariétaire était une belle chenille déjà bien développée, environ 4cm avec des beaux scoli noirs, un fond noir éclairé d’une multitude de petits points jaunes, la base des scoli orangée, portant sur les côtés des grandes marques jaunes.
Vanessa atalanta, chenille de larges plages jaunes sur les flancs

Très rapidement la chenille s’est transformée en chrysalide.
Une superbe chrysalide avec des picots rehaussés d’or. Elle était magnifique et je regrette toujours ne pas savoir rendre en images cette beauté.
Le développement fut extrêmement rapide : 12 jours plus tard le papillon était installé dans sa boite !
Vanessa atalanta,chrysalide aux pointes d'or!

Vanessa atalanta fait partie de la famille des Nymphalidae. L’adulte né maintenant, passera l’hiver cherchant un abri pour les plus mauvais jours mais volant très souvent tous les jours lorsque la température est douce.

Vanessa atalanta,imago in natura

 Au printemps il donnera naissance à la génération estivale. On le rencontre aussi jusqu’à 2500 m et les papillons migrent en été vers des cieux bien loin de la région méditerranéenne jusqu’en grande Bretagne en Irlande et en Scandinavie.
 
Vanessa atalanta, adulte, portrait grossi entre 2 et 3 fois
Comme mon sujet se prélassant sous mes lampes de mon petit studio photo, j’en profité pour essayer de voir certains détails. Ainsi j’ai vu ses yeux couverts de poils courts ! Comme d’autres papillons de sa famille, il ne compte que 2 paires de pattes, la 3eme ayant disparue atrophiée.
 
Vanessa atalanta ,des  yeux entièrement couverts de poils courts, grossis 3 fois
Ce qui est aussi remarquable c’est la différence de coloration  des ailes dessus et dessous. Ailes étalées le papillon se voit bien avec ses marques rouges orangées bordant la partie brune, mais repliées, les couleurs plus ternes et fondues le font disparaître sur les troncs des arbres ou bien dans la végétation .
Vanessa atalanta ,détail des écailles du dessous des ailes, grossi 3 fois


Ailes étalées , le rouge décourage les prédateurs, ailes repliées, il est bien dissimulé. Un bon moyen de vivre longtemps !
C'est encore le moment d'observer ce papillon, avant qu'il ne rejoigne ses zones d'hivernage!

13 commentaires:

  1. Depuis le temps qu'il m'échappe, je ne l'avais pas encore observé ailes repliées ! Merci Lucie pour ton bel article, bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  2. Passionnant , comme toujours .Et puis , mine de rien , en douceur , on apprend à observer avec toi !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Il est très présent cette année, sa chenille est étonnante !
    Le détail des ailes fait penser aux toits de tuiles de couleur que l'on a en bourgogne.

    RépondreSupprimer
  4. Tout est beau et ce détail des ailes est une merveille. Ton oeil + ton objectif font véritablement des merveilles.
    Belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Lucie.
    Avec une page comme celle ci, tu es pardonnée de n'en avoir jamais fait une. Je connaissais la beauté de cette chenille mais jamais je n'avais observé sa chrysalide. Elle est fantastique. Et de courts pois sur les yeux. Quelle belle découverte.
    Merci.
    À bientôt.
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Oui en ce moment je vois ce papillon mais je n'ai jamais vu la chenille et je me demande comment est cette plante la pariétaire .
    Lorsque je vivais à la Réunion chez mes parents le soir on mangeait des " brèdes " dont la pariétaire mais je ne la reconnais pas sur les images de Google .
    De très belles photos Lucie de ce papillon .
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Beau motif de tapisserie que j'aurais pu exécuter un après midi ensoleillé de février sur "mon banc du fort" tandis qu'un Vulcain sortit de son abri hivernal serait venu plonger sa trompe entre mes fils... Souvenir vécu !

    RépondreSupprimer
  8. Oui, c'est un superbe papillon. Mais je n'ai jamais observé sa chenille in situ.
    Chez moi, il fait une halte au printemps, puis à l'automne. Il apprécie beaucoup les valérianes au printemps et les jolies clochettes de mes deux arbousiers en octobre.

    Ton zoom sur les yeux m'a épatée. Des poils? ça alors!

    ;)

    RépondreSupprimer
  9. Et bien, en voilà un que l'on retrouve également au Québec. J'en vois à l'occasion, mais je n'avais jamais vu sa face ventrale. Un insecte avec seulement 4 pattes ??? Je ne savais pas que ça pouvait être possible. Et que dire de la photo de sa chrysalide. Que de beauté !!! Pourquoi ces plaques dorées ? Sûrement pas juste pour susciter des WOW. Je me souviens avoir vu une chrysalide du Papillon monarque. Une fine ligne dorée ornait sa partie supérieure. Que de détails incroyablement beaux. Dame Nature a vraiment beaucoup d'imagination et de goût.

    RépondreSupprimer
  10. j'avais déjà eu l'occasion de voir en macro la belle "tapisserie" des ailes, mais c'est toujours aussi fascinant!
    Déclarée allergique aux pollens d'urticacées je fais la guerre à la pariétaire chez moi, mais il y en a tant alentours que ça n'est pas très dangereux pour la reproduction des papillons qui l'ont pour plante-hôte... ni très efficace pour mon souci, avec le vent je suis "servie" quand même, mais pas envie de la laisser proliférer à proximité

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Lucie! Impressionnant.Formidable.C'est une vraie tapisserie le dessus des ailes.Merci encore une fois pour tous vos efforts.Chapeau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je suis contente que cela vous intéresse.Les ailes des papillons ont dû inspirer bien des créateurs car ce sont de vraies merveilles!

      Supprimer
  12. bravo! on vient de trouver un chrysalide et j'ai pu l'identifier grace à votre belle photo qui montre bien les points d'or. On l'a laissé accroché en dessous un rebord de seau et on guette son envol.

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.