jeudi 25 septembre 2014

Himacerus(Aptus) mirmicoides, larves, adulte


Voici une petite punaise, moins d’un centimètre, présente partout en France, quasiment toute l’année et un excellent auxiliaire du jardinier, tout pour plaire!

Himacerus (Aptus) mirmicoides, adulte

 
 Himacerus mirmicoides, mirmicoides  quel drôle de nom, n’est-ce pas ?
Mais cela ne signifie-t-il pas  «  en forme de fourmi » ?

Très juste ! Cependant la photo de la punaise ne montre en rien une forme qui rappelle la fourmi !

Patience, patience….

Himacerus ( Aptus) mirmicoides appartient à l’ordre des Nabidae à la sous-famille des Nabinae

Comment les reconnaît-on ? Au collet, nettement marqué du pronotum, on voit bien le sillon(flèche).

Himacerus (Aptus) mirmicoides, adulte, le sillon du collet bien marqué.


 

La forme la plus répandue est brachyptère, les ailes ne recouvrant pas l'abdomen, mais il existe aussi des formes  macroptères ou intermédiaires. Le corps est recouvert d'une pubescence courte argentée sur mon exemplaire.
Le scutellum présente une large bande noire au milieu. Le second article des antennes présente un anneau brun, les fémurs  sont annelés, les tibias portent un anneau près de la base et sont assombris au sommet. Voilà pour l'adulte.
 
Maintenant la réponse à notre première interrogation : la forme de fourmi est celle des larves

Voici une larve au stade V
Himacerus (Aptus) mirmicoides,larve au stade V, mangeant un cercope.

Partons de la larve. C’est en regardant de près cet insecte qui ressemblait à une grosse fourmi que j’ai vu son rostre et immanquablement je me   suis interrogée. Quelle  punaise pouvait avoir une larve évoquant la fourmi et c’est ainsi que je suis arrivée à mirmicoides et donc Himacerus(Les Myrmicinae étant une grande famille des fourmis).
Himacerus (Aptus) mirmicoides,larve au stade V

 La couleur générale est brun sombre, brillante. le thorax est  caché par les embryons d’ d’hémélytres sombres  éclaircies à l’apex très nettement(3).Les angles postérieurs du pronotum sont blancs(2). Les antennes sont jaunes clairs.
La flèche 1 indique le collet du pronotum des Nabinae.

 

Et en élevant la larve j’ai pu vérifier mes hypothèses grâce à l’ouvrage de Jean Péricart, Nabidae, disponible sur le net.

Remontons encore un peu le temps. Les punaises passent par 5 stades avant d’être adultes. Voici maintenant une larve au stade III.

 
Himacerus (Aptus) mirmicoides,larve au stade III

Chez Himacerus mirmicoides au stade III, ce qui est distinctif c'est la paire d' épines que portent les segments deux et trois du thorax(indiquée par la flèche).

Les antennes sont sombres.
Himacerus (Aptus) mirmicoides,larve au stade III dévorant un puceron

Sur cette photo de profil nous retrouvons les épines thoraciques et on voit une pilosité dispersée. Elle sera moindre au stade V.

Dans mon introduction je disais qu’Himacerus mirmicoides était une excellente amie du jardinier.

 C’est un insecte très polyphage : pucerons ( voir photo ci-dessus) chenilles , œufs d’insectes comme ci-dessous des oeufs de punaises Graphosoma italicum,  cercope (photo3)…
Himacerus (Aptus) mirmicoides,larve au stade III, on voit les épines thoraciques et l'intérêt de l'insecte pour les œufs d'autres punaises.


Présent toute l’année, l’adulte hiverne dans la litière. Nous avons tous de bonne chance d’apercevoir cette punaise dans nos jardins !
Toutes mes informations sont tirées de Jean Péricart, les Nabidae,  Faune de France, disponible sur le net .

 

11 commentaires:

  1. Bonjour Lucie, à chacun de tes billets, j'en apprends un peu plus et c'est très agréable d'apprendre que nos jardins et nos friches recèlent tant de vie. Merci :)

    RépondreSupprimer
  2. des images formidables une fois de plus
    je ne pense pas l'avoir jamais rencontrée, mais je m'en souviendrai, si cela se produit

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu le mentionnes, sans lunettes j'aurais cru voir une fourmi.
    Il m'aurait fallu ce genre d’auxiliaire pour défendre mes suspensions des bestioles envahissantes de cet été. Je n'ai pas pu lutter, il a fallu que j'arrache bien avant l'automne : ce qui n'était pas détruit était couvert de fumagine... puceron, alleurodes, araignées etc... j'ai tout eu !
    Il n'y a que Suzanne qui s'en tire bien, elle a trouvé un bon support où étaler ses multiples ramifications (un scheffera de 2 m 20) et continue de fleurir. J'ai vu que j'allais même pouvoir récolter quelques capsules.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour les belles macros et les explications !
    Bonne journée Lucie

    RépondreSupprimer
  5. Contente de découvrir la forme adulte Pour l'instant je n'ai croisé que des larves en tout cas je n'ai remarqué que les larves ;)
    Merci pour ces jolies explications
    bonne journée Lucie

    RépondreSupprimer
  6. Formidable, Lucie!
    Ta patience et tes observations nous permettent de découvrir ce petit monde avec ta lorgnette!
    Je suis sûre que je l'aurais prise pour une fourmi et que je n'y aurais pas regardé à 2 fois!
    La netteté de tes photos est extra!
    Bonne fin de semaine à vous deux :)

    RépondreSupprimer
  7. These are stunning macro images and the accompanying narrative is well done and very informative. Thanks so much.

    RépondreSupprimer
  8. Et bien là, Lucie, tu m'as réellement surpris avec la révélation que c'est la larve qui ressemble à la fourmi. Je t'admire vraiment pour la détermination et la persévérance que tu démontres à vouloir expliquer le pourquoi des choses. Tu m'épates et c'est ce qui me motive à revenir te visiter. Merci Lucie pour autant de curiosité et de souci à montrer aux autres toutes les beautés qui nous entourent. A +, chère amie.

    RépondreSupprimer
  9. Quelle érudition Lucie (même si Jean Péricart t'a aidée un peu...).

    Le monde de l'infiniment petit ne cesse jamais de me surprendre tant il est riche et varié, tant il offre de spectacles surprenants.

    A l'avenir, je regarderai les grosses fourmis d'un autre œil !

    Merci pour cet espace d'enseignement et de reconnaissance.

    RépondreSupprimer
  10. Comme beaucoup de vos admirateurs : Merci Madame pour tout ceci. Les œufs de Graphosoma que j'ai eu le bonheur de trouver sur le revers d'une feuille de chardon ont, a mon grand desespoir, été , en quelques jours,recouvert par une toile d'araignée,ravie de pouvoir emmailloter toutes les petites punaises dés leur sortie de l'œuf...Scéne bien triste a mes yeux . Merci encore , je me régale !
    (les insectes de Catherine Google)

    RépondreSupprimer
  11. Superbes photos comme toujours, quelle netteté dans les détails ! Merci beaucoup pour texte très précis et intéressant qui les accompagne ; je n'ai jamais croisé cette espèce mimétique mais je regarderai les fourmis de plus près maintenant, on ne sait jamais ! :-)

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.