mardi 9 août 2011

Arcyptera fusca, l'Arcyptère bariolée, criquet montagnard.

En montagne en cette saison le chant des criquets remplace celui des cigales dans nos régions provençales.
Arcyptera fusca, L'Arcyptère bariolée, un beau mâle
Parmi ces bruyants chanteurs on compte un gros criquet qui est parfois en tel nombre, qu’on les voit se faire écraser sur la route. C’est ainsi que de Val Pelens (1600m) petite station de ski familiale au col des Champs (2087m) qui se trouve à la limite entre le département des Alpes maritimes et celui des Alpes de Haute Provence, nous avons été accompagné par Arcyptera fusca.
Une lourde femelle d'Arcyptera fusca

Le mâle de l’Arcyptère bariolée, est pourvu d’ailes dépassant l’abdomen, alors que la femelle a des ailes bien plus courtes et un aspect lourd et massif. Elle atteint une belle taille de 4cm ce qui en fait un gros criquet bien visible.
Un abdomen et des pattes postérieures bien colorés chez le mâle Arcyptera fusca
Ses courtes ailes sombres sont rehaussées de jaune.
Du jaune, du vert , des tibias postérieurs d’un rouge éclatant , des tegmina presque noirs au repos, : ces couleurs bien voyantes attirent le regard. Le mâle vole bien , la femelle non.
Détail de l'abdomen du mâle qui se termine en pointe
Mais c’est surtout la stridulation du mâle bien sonore qui nous fait tendre l’oreille et alors on aperçoit facilement le chanteur !
En résumé, un gros criquet plus de 3 cm pour le mâle, 4 cm pour la femelle , des couleurs allant du jaune au vert en passant par le rouge et le noir, que l’on trouve en montagne dans des zones avec peu de végétation, sèches, bien ensoleillées.
Détail de l'abdomen de la femelle arrondi et  fendu
Ce beau criquet ne se rencontre en France que dans les Pyrénées, les Alpes, le sud du Jura et le Massif Central.
Une confusion est à éviter avec Arcyptera kheili, l’Arcyptère provençale présentée ici, mais la différence visible est la longueur des ailes.
Arcyptera kheili, l'Arcyptère provençale femelle aux ailes bien plus courtes .
L’Arcyptère provençale a les ailes très petites tant le mâle que la femelle et c’est un criquet qui se limite à la Provence et ne « monte » pas au-dessus de 1400m.

5 commentaires:

  1. il est magnifique ce criquet. les couleurs sont étonnantes.

    RépondreSupprimer
  2. Quelles magnifiques macro!

    J'ai bien l'impression que ces criquets ont servi d'inspiration pour les armures des guerriers d'autrefois.

    RépondreSupprimer
  3. el a les couleurs d'un festival ,magnifique sujet, comme je te l'ai dit déja il y a bien longtemps , vivement que pousse une vrai montagne chez moi , car même si il me reste quelques reliquats de l'ancien macif armoricain ,c'est loin de faire le poids avec de si belles visions que ce criquet :)

    RépondreSupprimer
  4. Un magnifique criquet!
    Certains sont bariolés comme s'ils allaient au carnaval!
    Je ne pense pas l'avoir vu dans ma région!
    Ton enthousiasme pour les Orthoptères est en train de déteindre sur moi!, et je je vais te demander une confirmation sur un Conocéphale!!
    Bonne soirée à vous deux!!

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.