dimanche 19 août 2018

Sceliphron curvatum, une autre guêpe maçonne.


Sceliphron caementarium  est une des pages les plus lues du blog.  C’est dire si cette grande guêpe maçonne intéresse.
J’ai eu la surprise de trouver quasi sous mon nez, sa cousine, originaire  d’Asie qui est depuis bien implantée en Europe !
Sceliphron curvatum, urnes in situ

L’histoire débute fin juin. Il fait très chaud et j’ouvre en grand la fenêtre, j’en profite pour regarder  les rebords et je suis bien surprise de voir à l’intérieur de l’espace  double vitrage toute une série d’urnes joliment alignées  .Vingt six et une vingt septième inachevée. !Je n’ai aucune idée du moment de la construction de ces urnes et elles n’ont pu l’être que pendant les heures chaudes où cette fenêtre est ouverte au printemps, quelques semaines plus tôt.
Sceliphron curvatum, urnes en rangées bien  collées.

Les urnes collées les unes en dessous des autres sans une couche pour dissimuler leur forme, conduit à supposer qu’il s’agit de Scéliphron curvatum.
J’ai ensuite décollé les urnes, et récupéré celles qui étaient intactes. Au passage certaines se sont cassées et j’ai pu observer leur contenu..
Sceliphron curvatum, détail des states de boue.

On voit sur cette photo que l’urne est faite de couches successives de terre, en observant la différence de couleur entre celles-ci on peut en compter une trentaine. Cela veut dire que pour chaque urne la guêpe a fait 30 voyages, aller trouver de la boue, la malaxer, la coller. Puis y mettre des  proies ( araignées), puis y pondre son œuf, enfin fermer l’urne . Au bas mot plus de 40 aller-retours. D’autres, comportent une boue plus grossière et il n’y a qu’une vingtaine de couches. Tout cela représente quand même un extraordinaire travail.
Sceliphron curvatum, taille de l'urne

 A l’intérieur un cocon de 2 cm de longueur avec un  bout arrondi et à  l’autre un « bouchon noir ».
Sceliphron curvatum,cocon à l'intérieur de l'urne

La larve présente une tête où l’on ne voit que deux fortes mandibules. Pas besoin d’autre chose pour se nourrir enfermé dans une urne avec une réserve de nourriture !
Sceliphron curvatum,larve

Quelques jours plus tard, j’ai des imagos dans la boite( fermée !) où j’avais installé les urnes intactes.
Sceliphron curvatum, tête de la larve

J’ai eu la confirmation qu’il s’agissait de Scéliphron curvatum.
Ces grandes guêpes(environ 25 mm), sont davantage colorées sur l’abdomen (caementarium  a l’abdomen noir).
Sceliphron curvatum,imago.

Voici les endroits où l’on trouve du jaune :
-au milieu du clypeus(1)
- scape au moins à la face inférieure(2),
- une bande sur le collare(3),

Sceliphron curvatum, détail de la tête

-une tache sur la tegula(4),
-une ou deux taches sur l'épisterne mésothoracique(5),
-une bande étroite sur le scutellum (6),
- une bande assez large à la partie postérieure du propodeum(7),
- une tache sur le tergite 1(8).

Sceliphron curvatum, du jaune en de nombreux endroits

Autre détail remarquable : l’aile antérieure avec 3 cellules marginales, la 2e recevant les 2 nervures récurrentes(voir photo)

Sceliphron curvatum,détail de l'aile antérieure

Le fait de les voir émerger début juillet indique qu’il y a 2 générations.
Sceliphron curvatum, détail du propedeum

Leur expansion territoriale est continue puisque depuis les premières observations en Autriche en 1979 elle est connue en France depuis 2002 d'abord dans les départements autour de la Méditerranée et on l’a déjà trouvé à Paris, au Luxembourg, en Belgique. Son expansion semble se poursuivre.

5 commentaires:

  1. Bonjour Lucie
    Un article bien détaillé sur le Sceliphron curvatum , j'en ai dans le jardin et j'ai déjà trouvé aussi des urnes dans la rainure d'une fenêtre .
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Mener à son terme une telle observation relève de l'exploit.
    Encore un article qui demande connaissance, patience, et savoir-faire

    Je vais tenter de le faire lire aux Nénettes de Charlotte. En camping dans l'Yonne, récemment, il a fallu partager nos repas avec les guêpes, je suis parvenue à ce que personne ne gesticule et tout s'est bien passé.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Lucie,
    Bien quelle surprise !!!
    Un article fort bien détaillé et ludique qui explique
    Bon, je préfère que ces demoiselles soient chez-toi que chez-moi .... Mais bon elles savent qu'elles seront les "stars" de ton blog !
    Bon, plaisanterie mise à part, toutes mes félicitations. Tu es vraiment une spécialiste et une passionnée.
    Belle semaine Lucie. A bientôt

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.