vendredi 14 octobre 2016

Beosus maritimus, larve au dernier stade et adulte


En ce moment les punaises sont adultes et j’en rencontre certaines en faisant mes travaux d’automne dans le jardin.
C’est ainsi que j’ai trouvé cette punaise Beosus maritimus en cueillant des arbouses !
Il existe deux punaises  Beosus : quadripunctatus présentée il y longtemps, la plus méridionale et celle qui est la plus nombreuse dans mon jardin.
La seconde espèce est aussi présente mais en nombre beaucoup plus restreint et ayant eu des doutes sur la présence quasi côte à côte de ces deux espèces j’ai mis longtemps à écrire ce billet.

Beosus maritimus , adulte entre 6 et 8 mm

Grâce à la description minutieuse faite par J.  Péricart dans le volume 64c de Faune de France, Lygaeidae (disponible sur le net) je vous la présente.
La couleur est une différence entre les 2 Beosus : régions claires du corps généralement jaune grisâtre pour maritimus et rougeâtres pour quadripunctatus.
Beosus maritimus , adulte grossie 2 fois

En les voyant courir dans la végétation près du sol je reconnais immédiatement quadripunctatus, mais maritimus me demande plus d’attention.
Je vais utiliser la description faite par J. Péricart  en l’illustrant.
  • Article l des antennes dépassant le clypeus par les 2/3 de sa longueur


  • ·        Pronotum trapéziforme, 1,3-1,5 fois aussi large que long ;
        -bord antérieur étroitement blanc jaunâtre ou parfois noir au milieu (1) ;
       -lames marginales relevées, blanc jaunâtre, élargies dans la moitié apicale (2 );
      -champ antérieur noir, un peu convexe, champ postérieur plus ou moins densément ponctué de noir,…,
      -angles postérieurs noirs (3).

Beosus maritimus , adulte, détail du pronotum*


  • Scutellum noir avec 2 marques claires en V en arrière et l'angle postérieur éclairci.


  •  Hémélytres  pris ensemble 2,1-2,25 fois aussi longs que larges, en grande partie clairs, ponctué ;
  • - marges latérales imponctuées (1), un peu relevées ;
      - en général une raie noirâtre sur les cories le long de la moitié postérieure du clavus (2)

      -une large tache noire à bords irréguliers sur les 2/5 postérieurs (3),interrompue par une tache claire antéapicale (4), et par une autre dans l'angle anal ( 5 );
     - membranes atteignant l'apex de l'abdomen.
Beosus maritimus , adulte, détail des hémélytres*

En élevant une larve j’ai aussi pu vérifier qu’il s’agissait de Beosus maritimus :elle présente 2 importantes taches noires sur l’abdomen, l’une entre la première et seconde aire évaporatoire, la deuxième entre la seconde et la troisième aire.
Beosus maritimus , larve au dernier stade*

La larve de Beosus quadripunctatus se distingue de celle de maritimus par la présence d’une seule tache noire entre les deuxièmes et troisièmes  aires évaporatoires .


Comparaison entre les larves de B. quadripunctatus et B. maritimus*

De quoi vivent ces punaises ?
Elles se nourrissent sur diverses graines de végétaux très variés :  Artemisia,Silene, Erodium, Trifolium, Medicago,…..
Larve, au dernier stade de Beosus maritimus*

On les rencontre dans la végétation basse et courant au sol. Les adultes hibernent individuellement.  Elles aiment les milieux chauds et plutôt secs, mais Beosus maritimus se rencontre partout en France, et dans une grande partie de l’Europe jusqu’à la mer Noire et le sud de l’Angleterre. C’est au printemps que l’on retrouve ensuite les adultes dans la végétation ou sur les fleurs !

*Images grossies au moins deux fois.

4 commentaires:

  1. article très intéressant et complet comme d'habitude . Merci!

    RépondreSupprimer
  2. Bon jour Lucie,
    Vraiment superbe et toujours de fantastiques explications et descriptions qui sont vraiment intéressantes.

    Je les trouve vraiment très jolies ces punaises.
    Bise et bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Lucie,
    Je suis impressionnée par tes connaissances. Pour moi beaucoup de ces petits insectes sont pareils. Avec tes photos très nettes et grossies plus tes explications je deviens un peu "moins bête" !
    Belle fin de dimanche. Bises d'une "voisine un peu plus haut"

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Lucie,
    Un article encore plus élaboré, si c'est possible, que les autres!
    Belle comparaison entre ces 2 punaises intéressantes.
    Tu vas faire le bonheur des entomos!!!
    Je rentre du Teich, c'est désolant la pauvreté des espèces, surtout parmi les migrateurs :(
    Bises à vous deux et bon aprem :)

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.