jeudi 6 février 2014

Mésange bleue de Fuerteventura (Cyanistes Ultramarinus degener)


Nous connaissons tous la jolie Mésange bleue, surtout en cette période hivernale où nous la voyons aux mangeoires. Aider  ce passereau sédentaire à passer la mauvaise nous permet de le voir avec une bien meilleure proximité. A la   belle saison l’oiseau niche et vit dans les arbres.

En allant à Fuerteventura(îles Canaries)je comptais bien rencontrer sa cousine, la sous-espèce locale Cyanistes Ultramarinus  degener(Cyanistes teneriffae degener ).
Cyanistes teneriffae degener , mésange des îles Canaries


Ce ne fut pas facile , les arbres sont peu nombreux, et l’espèce est considérée en difficulté à cause de l’altération de son habitat.

La première fois, nous l’avons vue dans des tamaris, dans le lit d’un oued, elle faisait sa toilette dissimulée dans les branchages. Le paysage nous  transportait dans le sud marocain !

 
Cachée derrière les branchages des tamaris, la jolie mésange à la calotte bien plus sombre que celle des habituées de nos jardins
 
Le détail le plus remarquable est la couleur très sombre de la calotte qui colore la tête. Ensuite une bande quasi noire cerne la tête, de la pointe du bec en passant par les yeux. Cette bande est épaisse sur la nuque.

Pour comparer, voici notre mésange bleue , prise dans le jardin.
Voici, dans une bien plus grande proximité la Mésange bleue de nos jardins qui montre sa calotte et sa nuque blanche.

Dans les autres îles de l’archipel canarien il existe des sous-espèces locales qui se différencient par des légères variations du plumage, par exemple l'importance de la barre blanche sur les ailes. C’est sur Fuerteventura et Lanzarote que se rencontre Cyanistes Ultramarinus  degener,( Cyanistes teneriffae degener ou même Cyanistes degener) et c’est cette sous espèce qui est la moins nombreuse.

 

 


 Voici un des paysages dans lequel nous l'avons rencontrée: un oued asséché, mais avec encore quelques mares humides où poussent des palmiers et quelques arbustes.

La situation insulaire explique ces différences entre les plumages des oiseaux.
Cyanistes teneriffae degener , posée sur un arbuste bien maigrichon
 
La mésange de Tenerife (actuellement Cyanistes Teneriffae ou Ultramarinus pour d'autres auteurs), compte quatre sous-espèces qui diffèrent légèrement en couleur et marques sur le plumage, et qui vivent dans les autres îles de l’archipel des Canaries.

Cyanistes teneriffae teneriffae, vit à Tenerife, Grande Canarie et La Gomera, Cyanistes teneriffae palmensis  vit à La Palma, Cyanistes teneriffae ombriosus vit à El Hierro, Cyanistes teneriffae degener vit à Lanzarote et Fuerteventura.
Voici le second paysage dans lequel nous avons trouvé la mésange, un lieu bien plus sec, dans des zones d'immenses dunes traversées par un lit de rivière à sec, sur les "rives" quelques arbustes maigrichons sur lesquels l'oiseau s'est posé un bref instant .

 

11 commentaires:

  1. Ce petit bonnet bleu marine bien foncé se détache bien. Mais toujours aussi chipie !

    RépondreSupprimer
  2. Des petits calots bien places, bien distincts a notre plus grand bonheur. Quelle beaute!

    RépondreSupprimer
  3. Aussi belle que notre mésange bleue !
    Bonne soirée Lucie :)

    RépondreSupprimer
  4. souhaitons lui quelque prospérité pour son habitat et sa nourriture

    RépondreSupprimer
  5. Superbe avec sa petite calotte , j'adore ces oiseaux .
    merci et bises de Louise

    RépondreSupprimer
  6. En voyant les deux mésanges on se rend bien compte des différences .
    Vra

    RépondreSupprimer
  7. Tout le plaisir pour moi de retrouver tes belles photos.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Lucie,
    Elle est tout aussi jolie que la nôtre mais son habitat est bien plus sévère!
    Un paysage qui me rappelle certains coins aussi désolés de Namibie mais oh combien fascinants!
    Un joli reportage!
    Vous devez avoir pas mal pataugé ces derniers temps à en juger par la météo?
    Chez nous l'étang dégueule depuis des semaines, du jamais vu depuis que nous sommes là...
    Et pour une journée convenable, une semaine de temps pourri!
    Un bon weekend à vous deux, A+!

    RépondreSupprimer
  9. Ces photos de mésanges sont de véritables petits tableaux :l'oiseau est irréprochable de netteté mais le fond est toujours traité de manière à apporter de la poésie à l'image tout en restant naturel ;Tout un art !

    RépondreSupprimer
  10. Des paysages qui ne me font pas rêver... Des mésanges bleues, noires ou charbonnières, OUI ! J'aimerais bien en voir... Triste hiver pratiquement sans passereaux...
    Je n'ai observé qu'une compagnie de mésange à longue queue...

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.