dimanche 21 juillet 2013

Chrysopa formosa: un précieux auxilaire dans la lutte contre les pucerons.


Chrysopa formosa adulte, nouveau né


Ces petits insectes surnommés demoiselles aux yeux d’or, forment une famille bien utile aux jardiniers. Il y en a plus d’une vingtaine différentes  que l’on peut rencontrer et certaines sont vendues comme auxiliaire biologique pour lutter contre les pucerons par exemple. Les chrysopes appartiennent à la famille des famille des Névroptères : leurs ailes ont un réseau de nervures important et elles se portent  en toit au-dessus du corps.

Chrysopa formosa , une larve recherchant des pucerons sur le fenouil
En observant le fenouil qui abrite de nombreux locataires j’y ai trouvé deux larves particulièrement voraces. Elles étaient d’une redoutable efficacité pour attaquer et consommer les pucerons qui s’y trouvaient.


La larve de Chrysopa formosa   mangeant un  puceron sur le fenouil

Avec des mandibules bien développées elles secouaient et vidaient un puceron en peu de temps. Puis elles repartaient en chasse. Dépourvues d’yeux elles arpentaient les inflorescences sans relâche !


Chrysopa formosa , la larve mange son  puceron sur le fenouil

Je les ai recueillies le 27 juin. Elles étaient déjà de belle taille et je me doutais qu’elles étaient au dernier stade larvaire. Elles ont nettoyé l'inflorescence de fenouil très rapidement de la présence des pucerons . Pour finir de les alimenter j'ai dû chercher des pucerons sur des feuilles de rosiers!


Chrysopa formosa , une larve des mandibules bien développées.




En effet le 4 juillet, elles avaient disparues ! A leur place deux petites boules blanches de moins de 5 mm de diamètre !


 , le cocon fabriqué par la larve Chrysopa formosa

Faite d’un joli fil blanc soyeux, elles formaient une boule parfaitement sphérique et solide au toucher.

C’est à l’intérieur de ce cocon bien rond qu’elles allaient se métamorphoser en imago.

 
Une découpe parfaite pour émerger en tant qu'adulte.

10 jours plus tard, le 14 juillet, voilà l’insecte adulte.


Chrysopa formosa , la demoiselle aux yeux d'or!

Et en l’observant j’ai pu l’identifier avec une quasi-certitude.

Chrysopa formosa  a deux petits points noirs entre les antennes, le premier segment de celles-ci n’est pas taché, les ailes   présentent  toutes les nervures  sous costales noires. Un détail concerne les griffes, chez Chrysopa formosa , elles sont dentées, (crochues selon d’autres auteurs) ce qu’il me semble voir sur mes photos. Cette Chrysope est commune, ses mœurs sont semblables à d’autres espèces de Chrysopes que l’on peut voir en cette saison, davantage le soir et le matin que dans la journée où l’insecte se cache sous les feuilles. Avec sa couleur verte elle passe souvent bien inaperçue.

Chrysopa formosa , des nervures traverses noires
Elles ont été assez coopératives pour poser tranquillement et me permettre de faire quelques portraits au grossissement entre 1 et 3 fois


Chrysopa formosa , des  yeux magnifiques 

Et voici le dernier élément de l’histoire qui aurait pu en être le premier : les œufs.


Des œufs fixées individuellement sur un pédoncule, ceux des Chrysopes.

Cette photo est plus ancienne que ces larves devenues chrysopes adultes sous mes yeux. Je trouve régulièrement des œufs pédonculés sur diverses plantes du jardin. Ce sont des œufs de chrysopes !
Je trouve très amusant de voir les œufs au bout de cette mimi perche. Je n’ai jamais eu la chance de voir une chrysope pondre, je suis intriguée de savoir comment elle s’y prend !

16 commentaires:

  1. I've never seen them laying eggs either -- something to look out for. This is a really fabulous series of photos. I love the close ups of the heads and the neatly cut cocoon especially.

    RépondreSupprimer
  2. Ton article est très complet et passionnant ! Merci Lucie, bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  3. Tes articles sont toujours très intéressants et magnifiquement illustrés. Les oeufs sont surprenants et sont dotés d'une couleur particulière ;)

    A bientôt Lucie

    RépondreSupprimer
  4. Hello Lucie!
    FORMIDABLE!
    Quels détails dans ces photos, quelle minutie dans tes prises de vue!
    Ce bel un insecte est d'autant plus sympathique qu'il est très utile dans les jardins.
    Bizzz à vous deux et bon dimanche!

    RépondreSupprimer
  5. Je suis émerveillée ! Merci.
    Quand il fera un peu moins chaud, j'irai voir au jardin si je trouve de ces œufs...
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  6. Post intéressant. J'ai vu l'un d'eux hier. Bonne semaine. Diane

    RépondreSupprimer
  7. Tes reportages sont toujours passionnants et instructifs. Merci pour le partage
    Cette année je n'en ai pas vu dans mon jardin. Presque pas de coccinelles non plus et encore moins de pucerons...

    RépondreSupprimer
  8. Les oeufs pendus à un fil, je connaissais... Mais je n'aurais su identifier la larve. Tes observations minutieuses sont époustouflantes... là je suis scotchée par le découpage du cocon...

    RépondreSupprimer
  9. je suis ravie d'en apprendre autant sur ces jolies fées aux yeux d'or. !je savais qu'elles étaient utiles mais là avec ces macros magnifique, je saurai les reconnaitre même en larves - et en oeufs, quelle particularité inattendue que ces "pédoncules"

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Lucie,

    Et bien voilà ce qu'il me faut pour mon balcon !!! et en plus sur mes œillets d'inde, je ne comprends pas.
    tes macros sont superbes et le tout est très bien amené :)
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Elle serait bien utile sur le genêt d'Espagne qui attire les pucerons, au printemps les tiges du genêt étaient noires de pucerons.
    J'ai un autre petit genêt issu de bouture dans un autre coin du jardin avec à son pied des lavandes, il faudra que j'aille voir si les tiges ont des pucerons.
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. Votre blog et le travail que vous y apportez est fabuleux !! c'est un vrai plaisir de parcourir vos articles !!bravo !

    RépondreSupprimer
  13. Super article, et super macro, bien grossies... binoculaire?

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour l'identification, Lucie, et bravo pour les beaux yeux du prince (que je connaissais), une fois qu'il a quitté ses habits de mendiant que je ne connaissais pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est passionnant d'en apprendre un peu tous les jours! Je n'en avais jamais vu sur les arbouses!

      Supprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.