lundi 11 juin 2012

Zygaena rhadamantus, la Zygène cendrée.


C’est en regardant une photo de  Zygène cendrée faite récemment que l’idée de ce billet m’est venue. C’est une Zygène que je vois tous les ans, fin mai, dans mes garrigues habituelles. Celle-ci avait une aile mal dépliée. Cela signifiait que son émergence était récente .Nous étions déjà en juin, mais à 11 heures du matin, dans les » entrées maritimes » , ces brumes qui montent de la mer vers les sommets, brouillent la vue et font baisser la température. Le papillon ne pouvait pas s’envoler et d’ailleurs un coup de vent l’a fait chuter au sol.. C’est ainsi qu’il est remonté sur ma main, je l’ai remis à l’abri dans une touffe d’herbe.
Quelques écailles perdues sur l'abdomen n'en font pas un anneau rouge spécifiques à certaines Zygènes.

En regardant les images, j’ai été surprise de voir de la couleur rouge sur son abdomen.

J’ai vérifié rhadamantus ne porte pas de collier rouge sur l’abdomen. Il s’agit probablement d’écailles rouges tombées de ses ailes postérieures. Tout neuf, les ailes  du papillon sont fortement couvertes d’écailles qui au fil du temps et des aléas de sa vie, se perdent et l’insecte est ensuite bien plus faiblement coloré.
Zygaena rhadamanthus, la Zygène cendrée dans toute sa splendeur.

La Zygène cendrée porte bien son nom. Ses ailes antérieures, celles que l’on voit le plus souvent sont recouvertes d’écailles grises, argentées au soleil. Ce que l’on  voit aussi tout de suite, ce sont les 6 taches rouges dont 4 sont entourées de noir pas la première ni  la sixième. Détail encore plus précis, les deux taches proches de l’attache de l’aile n’ont que le bord externe bordé de noir, alors que celles plus proche de l’apex sont bordées sur les deux côtés.Son thorax porte une pilosité claire qui masque en partie sa collerette et ses épaulettes blanches.
Des ailes bien couvertes d'écailles, les grises , nombreuses, lui donnant son aspect cendré.

Je suis à l’ouest du Var, où l’on trouve la sous espèce Zygaena rhadamanthus azurea, la sous- espèce stygia se trouve à l’est du Var. La différence se voit sur les ailes postérieures. La mienne et c’est pour cela qu’il est important de la voir, à l’aile rouge bordée de noir comme beaucoup de papillons de cette famille. La sous espèce stygia a l’aile postérieure sombre, avec un peu de rouge au centre.
Les flèches indiquent les deux taches partiellement bordée de noir.

Ce papillon bénéficie d’une protection totale, œuf, chenille, imago. Je le vois tous les ans mais jamais en quantité, un ou deux spécimens par demie journée. C’est bien peu !

Avec une telle allure difficile de ne pas la reconnaître ! On ne peut pas la confondre avec une autre. C’est sûr , …si on regarde bien .
La Zygène de la lavande , vole à la même période, mais ne compte que 5 taches rouges.

Car au premier coup d’œil on peut la confondre avec la Zygéne de la lavande ! Mais il suffit de savoir compter : 5 taches rouges, dont 3  bordées de noir= lavande, 6 taches pas toutes bordées de noir= cendrée ! Ensuite l’aspect de la Zygène cendrée avec sa couleur plus grise fait le reste.La Zygène de la lavande  a un collier blanc mais pas le thorax .
Voilà quelques petites astuces pour différencier ces deux papillons que l'on peut rencontrer en cette saison dans les régions méridionales.

16 commentaires:

  1. Quelles beautés et que de détails passionnants!

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle démonstration ! Je ne suis pas certaine d'avoir su remarquer que les taches rouges étaient des écailles... probablement que j'aurai vu là un de ces anneaux fréquents chez les zygènes. Voilà un message à retenir et revisiter si j'ai un jour la chance de rencontrer une zygène pouvant s'apparenter à cette branche... La famille est si vaste !

    RépondreSupprimer
  3. joli petit insecte......je découvre ton univers...c'est très instructif....je t'invite à voter sur mon blog

    RépondreSupprimer
  4. Superbe aspect que le côté "cendré" lui donne!
    Une démo intéressante!
    L'identification des Zygène n'est pas toujours chose facile, alors bravo et pour les photos également!
    Bonne journée Lucie!

    RépondreSupprimer
  5. un beau papillon en tout cas. ce doit être fascinant de les trouver ainsi à peine sorti de leur cocon.

    RépondreSupprimer
  6. Je vais essayer de retenir la leçon car tes explications précises vont me permettre de reconnaître cette zygène si je la rencontre.
    Peu de papillons en ce moment il faut dire que le temps est plus que maussade.
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. J'en voyais beaucoup étant jeune, dans le midi; y en a-t-il autant de nos jours?
    très bel article, bien illustré!

    RépondreSupprimer
  8. Honte à moi, je n'avais jamais remarqué cette différence...
    Un papillon toujours aussi photogénique avec cette harmonie de couleurs.

    RépondreSupprimer
  9. Très jolie et superbe photo, elle doit se remarquer de loin.

    RépondreSupprimer
  10. Deux zygènes splendides ...merci pour toutes ces explications. La zygène de la lavande sur une neotinea ...une pure merveille !

    Cdlt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  11. Une intéressante recherche autour des variations de Z rhadamanthus avec de très belles photos en prime !

    RépondreSupprimer
  12. BOnjour il est magnifique j'aime beaucoup ces photos
    BOnne journée

    RépondreSupprimer
  13. Lucie ce papillon est magnifique!
    Il porte un manteau d'hiver dans un tissus épais avec un col en laine !
    Couleur tendance hiver 2012 !
    Je ne risque pas de le voir chez nous ce beau papillon mais j'aimerai bien le rencontrer un jour !
    Bisous
    Marie-Christine

    RépondreSupprimer
  14. Merci Marie Christine, maintenant je serais au moins au courant des tendances de la mode pour cet hiver!!

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.