lundi 28 septembre 2009

Acrida ungarica: la Truxale méditerranéenne.

Ou le criquet à tête de poire !
C’est nous qui avons eu fait une drôle de tête en voyant dans les herbes, le long de la lagune de Biguglia, au sud de Bastia, ce criquet avec cette tête étirée et en forme de poire !

Tout en longueur, Acrida ungarica, caché dans les les genêts.

Ce ne fut pas facile, bien que la matinée soit peu avancée, de convaincre un de ces drôles d’insectes de poser pour la postérité ! Non seulement ses longues pattes sauteuses sont très efficaces pour disparaître de buisson en buisson et se dissimuler dans les broussailles sèches en cette saison ou bien sauter de préférence dans les ronces, de plus l’espèce dispose d’ailes très performantes lui permettant de faire des vols de 5 à 6 mètres sans problèmes !

La Truxale méditerranéenne, toujours drôle avec sa curieuse tête, mais avec avec une tenue verte rayée de beige!

Acrida ungarica se décline en vert et en beige ! Au choix ! Surtout, comme toujours en fonction des endroits où l’insecte se dissimule.

En harmonie avec son milieu, dans des nuances beiges, variant du clair au foncé!

Nous l’avons rencontré dans toutes les zones humides côtières de la Corse que nous avons arpentées.
Une fois qu’on a vu sa drôle de tête on ne risque pas de le rater !
La tête a le sommet du vertex quadrangulaire. C’est un insecte tout en longueur ! Même les pattes postérieures restent grêles bien que d’une longueur impressionnante.

Une tête bien caractéristique!

Les antennes sont d’abord très larges à la base et devenant plus étroites se terminent avec des articles arrondis.

Des antennes plates ,devenant rondes vers le sommet.

C’est un criquet de la famille des Acridines , famille qui compte les plus grands criquets européens. Nous avons été surpris par la taille des specimens rencontrés, la première Truxale faisait près de 7 cm. Comme bien souvent les femelles sont plus grandes que les mâles : lui fait entre 30 et 46mm, elle entre 52 et 75 mm.
La vue de dos permet de distinguer les tegmina agrémentés d’une série de taches blanches sur fond noir.

Des tegmina recouvrant tout l'abdomen, avec des taches blanches et noires.

En Corse on rencontre la sous espèce mediterranea. Ces criquets ne stridulent pas. C’est une espèce d’origine africaine que l’on rencontre en Corse mais aussi dans les départements du sud de la France , jusqu’en Drôme où elle a été observée. Elle est herbivore et consomme surtout des graminées.

Un criquet tellement grand qu'il est difficile à caser dans le cadrage!

Ces excellents détails sont bien sûr extraits du "Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale de Bellmann et Luquet (Delachaux et Niestlé.)"
C’est avec ce curieux criquet que je débute la série « souvenirs de vacances en Corse » qui, grâce à vos souhaits ,merci à tous, se sont déroulées de manière très agréable!

21 commentaires:

  1. bien curieux ce criquet...ce qui n'enlève rien a son charme...merci pour les commentaires toujours très pationnants...

    RépondreSupprimer
  2. Super ton criquet à tête de poire...
    Tes photos sont magnifiques...J'adore...
    Bonne journée...
    Mes blogs
    http://passionnature78.canalblog.com/ & http://passionphotos78.canalblog.com/

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas ce criquet, quelle tête étrange ! Bravo pour ton reportage !

    RépondreSupprimer
  4. Une superbe entrée en matière ! Un criquet que je rêve de rencontrer car je le trouve très photogénique ! Bravo pour ces belles photos et merci pour les explications.

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  5. bonjour lucie
    quel retour ... Quel étrange criquet
    que tu as croisé la ...on pourrait penser que quelqun a malencontreusement posé sa semelle dessus , pendant qu'il faisait sa sieste corse ... mais non ,tout cela est donc naturel(je ne parle pas de la sieste mais de la forme un peu etrange bien sur)j'aime beaucoup la version beige maquisard de la bête ...Merci de nous faire voir encore un caprice de dame nature quand elle a façonné monsieur ...

    RépondreSupprimer
  6. Salut Lucie,
    Le criquet à tête de poire!!! Bizarre comme nom, tout comme l'aspect de cette petite bête au regard très amusant!!! De belles photos encore une fois, et un très beau texte l'accompagnant. Bravo c'est un superbe message.

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai qu'il a une tête très étrange, ou, disons plutôt, assez inhabituel pour moi :)
    En tout cas, comme toujours, les photos sont superbes!

    RépondreSupprimer
  8. Je prends quand même le temps d'une petite visite et ma foi j'en suis resté comme deux ronds de flan devant ce spécimen étrange que tu as rudement bien mis en valeur et "décortiqué" au sens vulgarisation du terme.
    Merci Lucie pour la leçon et les belles photos.

    RépondreSupprimer
  9. un étonnant criquet...pour un peu, il aurait des allures de phasme , tout en longueur comme ça. et de belles photos pour le découvrir...

    RépondreSupprimer
  10. joli blog voici le mien
    http://jardinpotager-tigre.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  11. C'est bien ce que je pensais, tes vacances à peine terminées voilà qu'apparaît un insecte très rare sur la toile ! Je ne l'ai vu que chez Aramel. Tes photos est-ce nécessaire de te le dire sont incomparables et ton texte passionnant comme toujours...
    J'imagine que ce n'est pas tout et que tu as encore dans tes bagages de belles surprises à déballer.

    RépondreSupprimer
  12. Quel étrange insecte... Mais non moins photogénique! Merci pour ce beau reportage. A chaque passage ici, non seulement je m'instruis, mais tu nourris mon imaginaire!
    Bonne journée
    (PS: il manque "mètres" dans ton second paragraphe: vols de 5 à 6...)

    RépondreSupprimer
  13. Merci à tous d'aimer cet étrange criquet.Nous avons vraiment été surpris de le trouver en de nombreux endroits, mais toujours dans des zones humides!
    _Laubaine: je peux t'assurer qu'il ne faisait pas du tout la sieste, j'aurais moins eu à courir!
    _Chris : c'est moi qui lui ait donné le surnom de criquet à tête de poire; quand j'ai lu son nom vernaculaire de "truc sale", il ne m'a pas beaucoup plu car j'ai toujours trouvé l'insecte très propre :-).
    _Roger: merci beaucoup de prendre du temps pour commenter!!
    _Foise : il me reste quelques petits autres insectes que je n'avais pas encore vus.C'est toujours avec une joie enfantine que je découvre les variations infinies que la nature a inventé !
    _Cathy : merci beaucoup de ta lecture minitueuse, j'ai corrigé!

    RépondreSupprimer
  14. J'aurais dit phasme aussi au premier abord...
    Bon, encore une bonne raison d'aller plus au sud pour nous afin de le rencontrer, comme tu dis, quand on l'a vu une fois on ne l'oublie pas.
    Très belles photos, très réussies, bravo !
    Bonne journée
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Lucie,
    Le déballage de ton panier corse commence bien. La découverte de ce criquet original m'interpelle. De loin il a la silhouette d'une mante.
    J'aime beaucoup la 4ème photo: comme un échange de regards.

    RépondreSupprimer
  16. J'ai passe des vacances en Corse quand j'avais 14 ans. C'est une ile magnifique; j'aimerais visiter la Sardaigne aussi et y amener mon fils.

    RépondreSupprimer
  17. Merci de ton jolie com. Je suis admirative de tes trouvailles et photos de ces insectes si originaux et de tes explications. Les criquets sont vraiment des inconnus pour moi et celui-ci a un charme incroyable.

    RépondreSupprimer
  18. très intéressant ton reportage et tes photos sont toujours parfaites
    bravo
    j'en apprend toujours chez toi j'adore ça
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  19. J'adore ce criquet, très original avec sa tête conique ! Il a l'air constamment effaré, c'est assez drôle :-)
    J'en ai croisé dans les prairies sèches du delta du Danube, en Roumanie, mais je ne l'ai jamais revu depuis. Bravo pour ces beaux portraits !

    RépondreSupprimer
  20. des super photos!
    je ne confondrai plus!

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Lucie,

    En cherchant à identifier un minuscule criquet beige, je tombe sur ton billet passionnant. Quelle drôle de bestiole que ce criquet tout en longueur. Je n'en avais jamais entendu parler.
    Merci pour ce partage étonnant et intéressant
    ;)

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.