jeudi 12 novembre 2020

Une autre guêpe : Polistes dominula, mâle et femelle

 

Parmi les guêpes présentes dans le jardin, celles que je vois le plus sont des Polistes. Deux espèces sont visibles sur les fleurs, les Polistes nimpha qui ont été bien suivies tout cet été à travers l’observation de la vie d’un nid (voir publications précédentes) et les Polistes dominula. Anciennement appelée Polistes gallicus ou Poliste gaulois c'est l'espèce la plus répandue en France.

Polistes dominula femelle


Voici cette seconde espèce. Mes premières images sont prises sur le fenouil, c’est là que j’ai rencontré d’abord en juin 2018 (le 22) une femelle puis un peu plus tard un mâle (le 25 juin) Cela m’amène à observer que le mâle de cette observation est présent bien plus tôt en saison que celui des Polistes nimpha que je n’ai vu qu’au début du mois d’août.

 Revenons à notre femelle P. dominula : on voit tout de suite un caractère important : le clypeus est entièrement jaune.

Un clypéus bien caractéristique pour cette femelle Polistes dominula


De plus on y voit des poils assez longs qui le bordent.

Le dernier sternite jaune .


Il  existe un autre caractère important  que l’on peut voit voir en regardant au bon endroit : le dernier sternite est entièrement jaune (il est noir chez P. nimpha).

Pour mieux se rendre compte des différences entre les 2 espèces de Polistes qui fréquentent le jardin , rien de mieux que de les mettre l'une à côté de l'autre et on peut facilement les différencier.



Le mâle présente aussi une tête bien différente de la femelle : sa face est bien jaune, la coloration s'étend bien au-delà du clypeus, mais  ne présente pas les bourrelets latéraux marqués comme chez P nimpha.


Un mâle de Polistes dominula

 De plus les antennes ne sont noires que jusqu’au 3éme article.

Détail de la face  avec un clypeus dépourvu de bourrelets latéraux.

Les antennes se terminent aussi par un léger crochet, mais surtout surtout elles restent bien orange sur la longueur.


Toujours pour mieux le reconnaître les voici côte à côte.

J'aurai appris à mieux connaître ces 2 espèces de Polistes communes dans le jardin . Rappelons qu'elles sont utiles et peu agressives.

4 commentaires:

  1. Ce mâle poliste dominula a bien eu l'air de te regarder droit dans les yeux. Tes photos, si claires, nous donnent toujours l'envie de bien lire ce que tu décris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thérèse! Je suis toujours sous étroite surveillance quand je photographie mes vedettes!

      Supprimer
  2. Mais elles ont de beaux yeux !
    Bon faire la différence pour le commun des mortels est tout de même assez complexe. Je te trouve excellente. Merci de nous faire découvrir ce monde des petites bêtes. Une douce fin de journée

    RépondreSupprimer
  3. Parvenir à distinguer ces polistes c'est déjà fort mais parvenir à montrer les détails comme tu le fais c'est fabuleux !

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.