dimanche 29 juillet 2018

Lestica clypeata mâle : une guêpe aux boutons de manchettes nacrés


Après la découverte du joli mâle Mégachile wiilughbiella et ses gants blancs, je savais qu’il existait quelques autres hyménoptères mâles aux tarses postérieurs élargis.


Lestica clypeata mâle sur fleurs de fenouil

Et c’est sur la floraison du fenouil, que j’ai rencontré celui-ci à l’allure  particulière. La petite guêpe (9-10 mm) Lestica clypeata , est venu se nourrir furtivement sur cette plante.


Lestica clypeata mâle aux tarses avant élargis.

L’an passé j’avais déjà vu la femelle et en voyant à travers le viseur ces petites taches blanches  tout au bout des pattes antérieures, j’ai su que c’était lui !


Lestica clypeata mâle avec ses  tarses avant élargis.

Comment le reconnaitre?
 C’est beaucoup plus facile que pour d’autres espèces !
Lestica clypeta mâle est jaune et noir et  ressemble à une petite guêpe. Il fait partie de la famille des Crabroninae .
 Deux détails suffisent quasiment à l’identifier:

  •  Bien sûr les pattes antérieures aux tarses blancs, translucides et décorés.

Lestica clypeata mâle vue rapprochée du tarse, face extérieure.

 Il s’agit surtout du tarse 1 , élargi, essentiellement blanc sur la face externe. Quand on la voit par transparence on devine des rayures allant graduellement de l’ocre au marron. 


Lestica clypeata mâle vue rapprochée du tarse face interne, bien plus colorée.

On note aussi une pilosité blanche sur le fémur et le tibia des pattes antérieures.1
Il me faudra beaucoup de patience pour bien  voir ces détails .


Lestica clypeata mâle vue dorsale la tête fortement rétrécie vers l'arrière


  • L’autre caractère que l’on voit bien en regardant l’insecte sur les fleurs : une tête en forme de poire avec un rétrécissement très net vers l’arrière.
Ces deux caractères réunis, on est sûr du nom de notre visiteur.
Lestica clypeata mâle détail du fémur médian

Le mâle porte aussi une forte épine à la base du fémur 2(visible sur la photo ci-dessus).
Lestica clypeata mâle se nourrissant sur fenouil

Ce bel insecte totalement inoffensif, est visible dans une grande partie de l'Europe jusqu'au mois de septembre.
La femelle aura droit à sa fiche un peu plus tard!

Source: Hyménoptera  Sphecidae, Jacques de Beaumont, 1964

4 commentaires:

  1. Bonjour Lucie.
    C'est décidément toujours incroyable les découvertes ici.
    Adorable petit insecte ! Bravo pour sa présentation.
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Lucie,
    Cette tête amincie vers l'arrière lui donne une curieuse allure.
    Je suis toujours en admiration des détails photographiques que tu nous offres!
    Superbe série,
    Bises à vous deux et belle journée :)

    RépondreSupprimer
  3. Magnifiques photographies !! Combien d'insectes avez-vous présentés jusqu'à présent dans ce blog ? Sûrement plus de deux mille, non ? Et le nombre de photographies doit avoisiner les dix mille ? Je sais, c'est très bourgeois de parler chiffres, mais tout de même dans ce cas, cela démontre le travail réalisé... surtout que les images sont d'une qualité exceptionnelle, et les parties écrites dénotent des recherches fouillées !!! Ce blog est une véritable encyclopédie entomologique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre enthousiasme!
      Je me dis que je ferais des statistiques...plus tard!
      J'ai trop de plaisir à observer, photographier et essayer de mieux connaitre ceux qui vivent dans mon jardin et alentour.
      Ce matin encore j'ai eu une belle surprise!

      Supprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.