mercredi 11 avril 2018

Sitona lineatus , le Sitone ravageur du pois



Voici un petit charançon trouvé dans l’herbe au début du mois d’avril.
Il avait pour moi une tête de « déjà connu ». Mais c’est une impression dont il faut toujours se méfier. Et à juste titre, dans un second article je présenterai le Sitona différent que j’avais sauvé de la noyade une année précédente.
Sitona lineatus, vue générale

Ce petit charançon mesure moins de 5 mm, il présente un rostre large et court, est couvert de squamules et de soies.
Je me suis servie de 2 documents pour l’identifier:

  • Le premier est disponible sur le site bien connu insecte.org , en voici l'adresse, il est intitulé Clé des Sitona de France(sans les espèces du pourtour méditerranéen)

Je vais la parcourir avec vous.


1. Scutellum avec deux touffes de soies nacrées ………………………….……………… 2
. Scutellum sans cette touffe …………………………………………………..……………. 3
Sitona lineatus, détail  du scutellum

On observe le scutellum, entouré sur cette image, il s’agit de quelques squamules blanches qui ne forment pas de touffes !
On saute la case 2 pour passer directement à la 3 !

3. Soies élytrales toujours hérissées ………………………………………………………… 4
-. Soies élytrales courtes, seulement un peu soulevées sur la déclivité apicale, ou apprimées …………………………………………………………………………………… 6

En lisant ces 2 propositions on passe, pour ce charançon, à la seconde.Les soies élytrales ne sont pas hérissées sur toute la surface des élytres mais uniquement vers l’apex des élytres..(voir photo ci-dessous)

On a le droit d’aller à la case 6 et on reconnaît que ces mêmes soies sont un peu soulevées.
6. Soies des élytres un peu soulevées sur la déclivité apicale ………………………….... 7

  • Sur le site allemand, qui me sert de seconde source,  on sépare aussi des charançons qui présentent une  seule ligne de soies sur les élytres de ceux qui en présentent plusieurs comme notre sujet.

Sitona lineatus, détail des soies élytrales, sur plusieurs rangs et légèrement dressés à l'apex 


7. Front fortement concave …………………………………………………………….…….. 8
. Front plat ……………………………………………………………………………..……. 11

Notre sujet a le front plutôt plat, ouf, on a droit à sauter directement au 11
Sitona lineatus, détail  la tête, gros yeux, front plat, revêtu de squamules et de poils fins.


11. Hanches antérieures touchant le sillon précoxal ………………………………….. 12


-. Hanches antérieurs éloignées du sillon précoxal, 2.8/3.8mm …………..…..... ambiguus

Sitona lineatus, détail  du sillon précoxal et des hanches antérieures.


Parmi les 2 choix je retiens le premier. Le schéma ( abb 52)sur le site allemand a bien éclairci cette proposition , que j’ai illustrée par une photo.On y voit le sillon et la proximité des hanches avec lui(ci-dessus)

12. Ponctuation pronotale fine, 3.5/4.5mm ……………….. lineatus



D’autres infos viennent compléter cette identification, toujours issues de la page du site insecte.org:

  • S.lineatus : ponctuation du pronotum fine, massue antennaire allongée (X3 plus longue que large )Les photos montrent bien une massue antennaire allongée.


  • S.striatellus ;ponctuation du pronotum grossière. Massue antennaire moins allongée (X2 plus large  que longue.)



Les plantes hôtes aussi permettent de séparer ces 2 espèces:

  • lineatus : famille des trèfles   Lotus-,Trifolium,Medicago Pisum
  • striatus : famille des genêts, Sarothamnus scopariusGenista Cytisus
Dans mon jardin point de Cytises ou de genêts mais de nombreux trèfles ou luzernes ..
 Sitona lineatus est surtout connu comme un ravageur du pois et à ce titre combattu.Une abondante documentation informe alors sur les moyens de s'en débarrasser. Les adultes observés maintenant ont hiverné et se reproduisent au printemps.On les trouve sur les plantes d'avril à septembre. Ce sont les larves ensuite qui s'attaquent aux racines et nuisent à la végétation.On le rencontre partout en France et en Europe.

Sitona lineatus, moins de 5mm


Sur cette vue d'ensemble on observe ce qui correspond à la description faite par le site allemand:
  • rostre presque parallèle qui s'élargit devant les yeux
  • pronotum arrondi dont la plus grande largeur est en arrière de la tête
  • yeux très gros
  • élytres plus larges que le pronotum, presque parallèles
  • élytres rayés,avec une alternance de squamules brun pâle et plus claires sur les interstries impairs.

Il faut noter que les jolies squamules qui décorent notre charançon disparaissent petit à petit lors des frottements de l'insecte avec la végétation environnante, c'est ce qui s'est passé entre la première et la dernière photo. Il arrive ainsi de trouver des charançons noirs dépourvus de squamules .


4 commentaires:

  1. Coucou Lucie,
    Je les trouve trop mignonnes ces petites bêtes. Merci pour cet article, à présent, nous savons tout d'eux (ou presque ;-)
    Bise et bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Lucie,

    je ne crois pas avoir croisé le chemin de cette petite bébête. merci pour toutes ces explications si détaillées
    :)

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Lucie
    Ce petit charançon semble porter un tricot en laine surtout sur la première photo .
    Moi qui voulait planter des petits pois et pois de senteur s'il y en a au jardin cela sera compliqué on dirait .
    Je le trouve très beau .
    Merci pour toutes les explications .
    Bises

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.