lundi 8 janvier 2018

Danaus plexippus : papillon, chenille, chrysalide, en Australie.

Une série de rencontres qui  petit à petit complètent le puzzle du cycle de vie de ce papillon mythique.
Danaus plexippus, femelle sur eucalyptus

Quand nous sommes arrivés dans la partie sud ouest de l’Australie, nous nous sommes rapprochés d’un climat méditerranéen. Nous y avons rencontré des plantes  que je connaissais comme  les bougainvilliers ou  les agapanthes , mais aussi d’autres endémiques australiennes.
C’est avec plaisir que j’ai reconnu le grand monarque en divers endroits et sur diverses plantes.
Danaus plexippus, sur agapanthe

Adulte, le papillon se nourrit sur une grande variété de plantes.
J’avais déjà vu ce beau papillon dans les îles Canaries , ce qui m'a permis de le présenter.
Et cette fois j'ai rencontré une femelle , sur la photo du haut , où elle butine sur un eucalyptus, et plusieurs mâles.La femelle présente des nervures plus épaisses, tandis que les mâles ont une marque épaissie sur la nervure proche du corps.
Danaus plexippus, mâle

Et en voici un autre sur un bougainvillier, plante  familière de nos régions.
Danaus plexippus, sur bougainvillier


Episode 2
J‘ai trouvé un jour une plante dont les fleurs m’intriguaient. En essayant de la photographier, j’y ai vu une belle chenille, puis une seconde et une troisième, et même une quatrième.
 Danaus plexippus : chenille  se nourrissant sur Gomphocarpus fruticosus, ses filaments noirs sont  plus courts.

Il n’y avait que cette plante qui était parcourue par les chenilles.
Et quelles chenilles !
Rayée de noir et de jaune, avec des lignes incomplètes, et surtout des « extensions » à l’avant et à l’arrière du corps de la chenille. Deux filaments noirs qui ne sont pas des antennes se trouvent sur le 2ème et le 11ème segment. Ceux proches de la tête étaient plus grands ; mais la longueur de ces filaments variaient selon les individus.
 Danaus plexippus : chenille  se nourrissant sur Gomphocarpus fruticosus

Difficile de voir quelle est la partie avant, il faut chercher les vraies pattes et on voit ainsi la tête avec le même décor que le reste du corps.
La plante sur laquelle j’ai trouvé les chenilles est Gomphocarpus fruticosus, une Asclepiadaceae.
Gomphocarpus fruticosus, voici les fleurs qui ont attiré mon attention!


On la trouve aussi en France autour du bassin méditerranéen.


 Danaus plexippus : chenille avec ses filaments noirs plus grands à l'avant qu'à l'arrière

Après une recherche sur le web , mes chenilles sont celles du grand monarque ! Et elles se nourrissent quasi exclusivement de plantes de cette famille
Ce sera ma seule rencontre avec ces chenilles. Nous verrons encore bien des monarques dans le quart sud ouest de Western Australia.

Episode 3 .
A la fin de notre voyage nous séjournons près de Perth dans le parc naturel de Serpentine.
Nous y verrons de nombreux monarques et sur un pied de ce faux cotonnier une chrysalide. Mal photographiée à cause du vent, de la localisation de la chrysalide, la photo permet de  la voir  solidement fixée sous une feuille.
Chrysalide de Danaus plexippus

Nous aurons ainsi sur plusieurs centaines  kilomètres croisé ce papillon, sa chenille et sa chrysalide.Les pièces du puzzle se sont ainsi petit à petit complétées.

Infos complémentaires :
« En Australie, où il n'est établi que depuis , un siècle, le Monarque effectue une migration vers les régions de Sydney et de Cambden, preuve que ce comportement aide le Monarque à s'adapter et à exploiter efficacement de nouveaux territoires. »

Autre  document une fiche d'élevage . 



6 commentaires:

  1. quelle belle série de photos :)

    RépondreSupprimer
  2. De vrais tableaux les premières photos!
    Ca me fait plaisir d'y retrouver la lumière australienne dans cet article superbe :)
    Bravo Lucie!
    Je te réitère mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année ainsi qu'à JC
    Bien amicalement

    RépondreSupprimer
  3. Que de ravissantes photos de monarques, mes papillons préférés puisque si souvent croisés en Arizona. Je participais chaque année à un lâcher de monarques tagués en partance pour leur migration vers le Mexique pour y passer l'hiver.

    RépondreSupprimer
  4. Bon retour Lucie. Heureuse de te retrouver. Vous avez fait un magnifique voyage. Les photos sont très belles.
    Le Monarque l'on en voyait beaucoup lorsque j'habitais au Québec. Cela va sembler fou mais c'est la réalité. Ils migraient et je crois que c'est un des seuls papillons que l'on pouvait voir. Disons que je m'en souviens bien car ils ont une bonne taille et sont très beaux.
    Bon début d'année pour toi et les tiens.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Lucie,

    Quelle merveille que ce papillon. Et sa chenille est pas mal non plus. Merci pour ce magnifique moment sur ta page
    Je te souhaite une bonne année pour toi et ceux qui te sont chers, la santé et plein de nouvelles découvertes
    Bien amicalement
    :)
    :)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Lucie
    Ce papillon le grand monarque est magnifique ainsi que sa chenille .
    La plante hôte est une plante envahissante en Australie d'après ce que j'ai lu alors des monarques tu as dû en voir en nombre .
    Bises

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.