dimanche 19 février 2017

Calamobius filum, un coléoptère dans les céréales.



Voici un insecte de la famille des Cerambycidae qui a l’allure d’un Agapanthia mais qui n’en est pas un. Calamobius filum est bien plus petit et surtout plus fin.

Calamobius filum, femelle, dans les hautes herbes

Mis à côté d’un Agapanthia  asphodeli on s’en rend vote compte.

Calamobius filum, femelle, et Agapanthia  asphodeli

Mon exemplaire est une femelle : les antennes certes sont longues, elles font 1,5 fois la longueur du corps. Chez le mâle c’est feux fois la longueur du corps. Elles comptent 12 articles.

Le saperde grêle est bien connu des agriculteurs depuis longtemps. Dans le journal de l’agriculture on en parle(1818), ainsi que des moyens de s’en débarrasser.


Calamobius filum, femelle, des antennes plus longues que le corps

En voici un extrait :
« Le petit longicorne en question paraît dans le courant de juin quand les blés sont épiés et en fleur alors la femelle perce un petit trou dans la tige près de l’ épi et y introduit un œuf Comme elle a probablement plus de deux cents œufs dans ses ovaires et qu’ elle n’ en dépose qu’ un dans chaque tige et seulement dans les plus belles dans celles qui portent les plus grands épis il en résulte qu’ une femelle peut infester plus de deux cents tiges de blé et faire tomber autant d’ épis ».
On notera que la femelle ne dépose un œuf que dans les tiges qui portent les plus grands épis ! 

Calamobius filum, mesure  entre 5 et 11 mm, ici c'est le maximum!
L’insecte mesure entre 5 et 11mm. Noir il est recouvert d’une pubescence blanchâtre qui forme 3 lignes : une complète, bien visible depuis le vertex, en passant sur le pronotum et la suture des élytres ; les deux autres de part et d’autre sur le pronotum et la marge des élytres. 
Calamobius filum, noire avec 3 ligne blanches

Comme tous les Cerambycidae, les yeux sont fortement échancrés pour permettre l’insertion des antennes.
Calamobius filum, des yeux échancrés de Cerambycidae

C’est dans de hautes herbes à plus de 1000 mètres d’altitude que je l’ai rencontré. Le lieu était en bordure de forêt est relativement humide.

La larve se développe dans les graminées sauvages,  Holcus mollis, Avena elatior et bien sûr les espèces cultivées d’orge, d’avoine et de blé.

Calamobius filum, femelle

On trouve l’adulte d’avril à juillet et dans une grande moitié sud de la France, mais aussi dans les zones montagneuses du sud de l’Europe.

7 commentaires:

  1. Bonsoir Lucie,
    Les faces de ces insectes m'émerveillent, ils sont très beaux et ces grandes antennes qu'ils ont tous sont forcément leurs bijoux précieux.
    Bonne soirée à toi

    RépondreSupprimer
  2. Je vois que tu marches toujours le nez au sol!! LOL!
    Bravo Lucie, une belle série d'image de ce petit cérambicidé qui ressemble en effet à un Agapanthia mais avec une ligne claire qui le coupe en 2.
    Je rentre du Teich mais les migrateurs ne sont encore au RV.
    Bises à vous deux et belle semaine

    RépondreSupprimer
  3. Mais qui donc a programmé ce mode de reproduction ?

    RépondreSupprimer
  4. Maligne cette petite bête et pleine de prévoyance pour sa future prégénitaure. C'est admirable ( moins pour les agriculteurs, certes).

    Chaque visite chez toi est une source sans cesse renouvelée d'infos et de beauté.
    ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ton blog est hyper intéressant, une source d'apprentissage sur les insectes mais aussi des photos superbes!
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Kri, cela fait plaisir de voir que tu apprécies!

      Supprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.