mercredi 4 mai 2016

Spilosoma lubricipeda, oeufs, chenille , imago femelle.(Ecaille tigrée,white Ermine)

En ce matin du 27 avril 2016 j’ai le plaisir de voir un beau papillon tout neuf dans un des bacs où depuis l’automne précédent une chenille s’était transformée en chrysalide.
Spilosoma lubricipeda, l'Ecaille tigrée nouvellement émergée

D’un blanc éclatant avec quelques points noirs épars, il s’agit de Spilosoma lubricipeda, l’ Ecaille tigrée.
Spilosoma lubricipeda, la chenille lors de son avant dernière mue, telle que je l'ai trouvée

L’histoire remonte en octobre 2015 : je trouve le 16 du mois une chenille sur un mur ensoleillé. Mise à l’abri et nourrie de feuilles de pissenlit, elle prospère et mue en une belle chenille bien poilue le 5 novembre. Couverte de poils de couleur brune je pensais reconnaître Diaphora mendica, l’Ecaille mendiante que j’ai déjà élevée et photographiée. Ce n'était pas elle, mais Spilosoma lubricipeda

Un détail me revient en mémoire. J’ai cherché l’étymologie de de lubricipeda et la voici : . "de lubricus, "glissant, mobile" et pes, "pied", ainsi nommée par Goedart parce que sa chenille court avec beaucoup de vitesse". Voir ici
 Et en effet, je me souviens avoir dit à mon mari que je n’avais jamais vu une chenille se déplaçant aussi vite, je l’avais surnommé ma chenille de course !


 
Spilosoma lubricipeda, la chenille lors de sa dernière mue, le long trait rouge sur son dos est caractéristique
Je continue à la nourrir et elle fait sa chrysalide. Hélas je n’ai pas noté la date.
Et ainsi elle a passé décembre, et quasiment les 4 premiers mois de cette année dans une enveloppe brune, légèrement cachée par un cocon fait de ses longs poils.
Spilosoma lubricipeda, le cocon fait avec les longs poils de la chenille

Le cocon, contrairement à d’autres, n’était, ni complet ni bien fait et j’avais peu d’espoir de voir en émerger un papillon.
Spilosoma lubricipeda, l'enveloppe de la chenille, est restée à l'intérieur du cocon. On voit la tête à gauche et les pustules du dos sur lesquels il reste des poils.

Eh bien je me suis trompée, peut –être que les chenilles de l’Ecaille tigrée sont moins méticuleuses que celle de l’Ecaille mendiante !
Spilosoma lubricipeda,chrysalide vide

Mon papillon est une femelle. Pourquoi ? Non pas à cause de quelque détail de ses ailes, mâle et femelle sont semblables, mais tout simplement parce qu’elle a dans l’après- midi, pondu des œufs dans son bac !
Spilosoma lubricipeda, oeuf pondu très rapidement après l'émergence

Elle se différencie de la femelle de  l’Ecaille  mendiante(à revoir ici) par son dos jaune avec de gros points noirs(L’Ecaille mendiante a le dos blanc), mais surtout par la quantité de points blancs sur son aile antérieure.
Spilosoma lubricipeda,  vue dorsale de l'imago


Elle est répandue quasi dans toute l’Europe, sauf dans les régions nordiques  .
Spilosoma lubricipeda, en blanc et noir
On la rencontre de mai à juin, puis de juillet à août.
Spilosoma lubricipeda,  vue ventrale de l'imago, une double rangée de beaux boutons noirs!

 La chenille se nourrit sur diverses plantes basses : plantain, orties, séneçon, mais aussi sur les ronces, les saules. On la trouve jusqu’à 2000m en montagne. Mais dans la journée , elle reste souvent à l'abri dans la végétation.
L'Ecaille tigrée dans toute sa splendeur!

11 commentaires:

  1. Merci Lucie pour ce bel article !
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Lucie,
    Plus qu'une splendeur c'est un vrai bijou de la nature ! Une vrai fée de la nuit ! Malheureusement je ne l'ai jamais rencontrée.
    La chenille est aussi très jolie.
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Alors là tu m'as époustouflée! Ravissante cette écaille tigrée!
    La rencontrerai-je un jour? Je vais doublement ouvrir mes yeux demain matin lors de ma promenade...
    Merci pour tous ces détails Lucie.

    RépondreSupprimer
  4. Bon jour Lucie,
    C'est vrai que ce papillon est vraiment une splendeur.
    Mais comment t'y prends tu pour réaliser de tels clichés ? C'est vraiment incroyable.
    Grand bravo et merci pour la doc super complète.
    Bise et bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Elle est magnifique et me donne l'identification pour des photos que j'avais prises il y a environ 2 ans et que je n'ai jamais pris le temps de chercher!
    tu l'as drôlement bien dressée, au sens propre et au figuré! LOL!
    Un superbe docu!
    Bises et bon weekend les amis :)

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai jamais réussi à élever une chenille pour qu'elle devienne papillon , la seule fois où je l'ai fait le résultat final a été une mouche et non un papillon et tu m'avais dit que la chenille avait été sûrement parasitée .
    En tout cas c'est formidable de suivre toute l'évolution de cette chenille jusqu'au beau papillon et avec de très belles macros .
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. C'est trop fort ! Non seulement tu as réussi à conduire cet élevage jusqu'à l'émergence Mais voilà que ta pensionnaire t'offre de quoi repartir pour une seconde génération...Sauf que à moins qu'un congénère soit venu lui rendre visite dans ta boite, je suppose que cet oeuf est stérile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de visiteurs mâles tant qu'elle était sous ma responsabilité! Ensuite, une fois dans la nature, elle fait ce qu'elle juge bon ( ou que son instinct lui dicte!)

      Supprimer
  8. des photos extra de cette belle en "hermine"
    surprise de cette différence entre la blancheur del'imago et les rayures et bandes colorées de la chenille

    Pour la légende de la photo de la chrysalide je crois que tu voulais écrire "à l'extérieur" en parlant de la mue d
    e la chenille dont certains poils ont servi au "cocon"

    je ne savais pas que la ponte pouvait avoir lieu sans fécondation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Claudie, la transformation de chenille en chrysalide se fait après édification du cocon. Celui-ci est fait par "enlèvement" des poils de la chenille qui reste toute lisse et nue à l'intérieur du cocon. Ensuite la chenille se tortille et la chrysalide se prépare à l'intérieur puis, la chenille se fend pour ne laisser que la chrysalide.

      Supprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.