lundi 2 mars 2015

Mistletoebird, le mangeur de gui(Dicaeum hirundinaceum,Dicée hirondelle)

Voici encore un oiseau australien paré de jolies couleurs: ce rouge si voyant, du bleu presque noir et du blanc. Mais il présente une autre particularité bien plus curieuse que ses couleurs.

Mistletoebird,Dicaeum hirundinaceum, mâle

Pour les anglophones, le mystère est vite résolu, Mistletoe, oriente vers la famille de plantes parasites à laquelle appartient le gui( qui est visible en hiver dans les arbres dénudés), il en existe plus de 80 espèces en Australie.

Dicaeum hirundinaceum, mâle, se nourrissant de baies

Pour consommer beaucoup de fruits du gui,qui sont très toxiques , surtout pour de petits animaux, leur système digestif s’est adapté. Ils possèdent un gésier rudimentaire et le transit entre le gésier et l’intestin est très bref. Les baies du gui transitent en moins de 4 mn dans leur corps. Les déjections sur les branches propagent le parasite. Cet oiseau est le premier propagateur des semences de gui sur les autres arbres.

Mistletoebird, écrasant une baie pour en avaler les sucs

Il existe 4 sous espèces de Mistletoebird en Australasie, mais une seule en Australie. J’avais déjà rencontré le Mistletoebird (Dicaeum hirundinaceum)à Atherton, plus à l’est dans le Queensland.

Dicaeum hirundinaceum, mâle, dans un callistémon cherchant des insectes ou du nectar
 
Visiblement il n’y avait pas de gui dans ce grand callistémon et l’oiseau cherchait soit de petits insectes ou du nectar dont ces fleurs doivent être riches étant donné le nombre important de méliphages qui les visitent.Il était sur les mêmes arbres que le Myzomèle écarlate de la publication précédente Il ne consomme pas exclusivement du gui, mais aussi en plus des insectes et du nectar, d'autres baies comme je le verrais plus tard .

La baie machouillée par  le Mistletoebird

C'est enfin dans le Territoire du Nord que j'ai passé un moment avec lui! C'est sur cette haie pas très haute et mâchonnant ces fruits verts que je ne saurai nommer, que j’ai pu observer l’oiseau. Il est resté plus de 15 mn à suçoter avec son bec pointu cette baie de la taille d’un noyau de cerise. Il n’a jamais cherché à l’avaler, il appuyait sur la chair pour en faire sortir les sucs. Ses positions acrobatiques, le plus souvent la tête en bas me compliquèrent bien les prises de vue!
Vue de dos un bleu profond qui tranche avec le rouge de la gorge.


Ensuite il passera du temps à se nettoyer minutieusement le plumage. Le mâle est reconnaissable à sa gorge rouge. La tête et le dos sont d’un bleu profond L’abdomen blanc avec une bande noire au milieu,  la femelle est plus terne, grise.
 
Dicaeum hirundinaceum, un bel oiseau!

On  trouve ces petits oiseaux (9 à 11cm) dans les zones boisées partout où il y a des arbres parasités par le gui. Leur principale nourriture est constituée des fruits du gui, mais ils consomment aussi d’autres fruits et des insectes. Dicaeum hirundinaceum est nomade à travers l’Australie .

14 commentaires:

  1. Lovely little bird. My parents get them in their garden regularly.

    RépondreSupprimer
  2. Sa parure fait paraître bien pâles nos petits rouge-gorges.

    RépondreSupprimer
  3. Je cherche pour hirondelle, mais je n'y vois pas de comparaisons possibles, même au niveau du bec.
    Ces couleurs sont superbes. Et ses acrobaties ne t'ont pas laissées insensible. Merci pour ces superbes photos.
    Bonne soirée Lucie

    RépondreSupprimer
  4. Wow ! What a beautiful bird ! Brilliantly captured on a tree !!
    Greetings

    RépondreSupprimer
  5. Cet oiseau a un très beau plumage en parfaite harmonie avec la fleur du callistemon et tes photos sont magnifiques .
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Ce bel oiseau t'a donné du fil à retordre mais tu t'en es très bien sortie ! Merci Lucie pour ce beau partage, bonne journée.

    RépondreSupprimer
  7. Il est vraiment très beau, un petit bijou!
    Ses positions acrobatiques t'ont peut-être compliqué les prises de vue mais elle t'ont permis des clichés formidables dans des poses inhabituelles.
    Bravo Lucie, une magnifique série série d'images :)
    Bonne journée à vous deux!

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique série... doublée d'explications passionnantes ! Je repars avec le sourire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Cela fait plaisir à lire et sourire!

      Supprimer
  9. Bravo Luci, une magnifique série de photos. :) Bonne semaine, Diane

    RépondreSupprimer
  10. Très belles photos malgré les obstacles rencontrés. J'ai beaucoup appris sur les moeurs de l'oiseau et j'ai trouvé le tout très intéressant. Le fruit vert de la grosseur d'une cerise dont tu parles attire également plusieurs autres espèces frugivores ou nectarivores comme les dicées (flowerpeckers). À bientôt.

    RépondreSupprimer
  11. Elles sont très jolies ces photos. Quel bel oiseau !!! L'Australie doit regorgé d'espèces plus belles et plus incroyables les unes que les autres. Je vais de suite faire un lien vers un copain ornitho, il va apprécie j'en suis sûre.

    RépondreSupprimer
  12. Merci de ton passage chez moi, Lucie :)
    Sympa que tu l'aies aussi à ta mangeoire cette Mésange noire.
    Quand je pense qu'il m'aura fallu 14 ans pour la voir de mes yeux!!!
    Je pense bien à vous en ce moment, nous devons faire un aller-retour en Australie en avril pour prolonger notre visa en attendant d'y aller pour de bon mais ce sera bien bref. Nous allons chez notre fiston, à Mackay... Ca te dira probablement quelque chose?!
    Bises à vous deux et bonne journée!

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.