lundi 26 mai 2014

Cryptocephalus fulvus, cryptocephale fauve, un minuscule coléoptère.



Voilà un autre Crytocephalus qui se promenait sur des feuilles de mélisse dans le jardin.
Cryptocephalus fulvus femelle*

Je surveillais les végétaux de cette zone du jardin car déjà l’an passé j’y avais vu ces minuscules coléoptères. Minuscules c’est le mot car  Cryptocephalus fulvus  fait moins de 3 mm. Mais sa jolie couleur beige claire se voit bien sur les feuilles vertes. Le déplacement de l’air occasionné par mes mouvements même si je m’approche avec beaucoup de lenteur, envoie un signal immédiatement suivi d’un sauve-qui-peut général et les insectes disparaissent sous les feuilles et dans la végétation dense ….ce qui donne l’impression qu’il n’y a personne !
Cryptocephalus fulvus  en bas et rugicollis en haut, désolée pour la qualité , convaincre 2 insecte de rester dans le même plan , c'est difficile!*

Cryptocephalus fulvus , présente des détails qui permettent de l' identifier :

- La base du pronotum et des élytres, le  scutellum et  la suture des élytres  sont étroitement bordés de brun.

Cryptocephalus fulvus  tête de la femelle avec sa tache sombre entre les antennes.*

- La tête est  jaune, le vertex (=front) bordé de brun en arrière, et chez la femelle une tache foncée plus ou moins étendue entre les yeux.

- Le pronotum parfois roussâtre, ce qui est le cas chez moi,  avec une tache oblique et plus foncée  de chaque côté de la base. Mais souvent on voit des exemplaires avec un pronotum plus clair

-Les élytres présentent aussi une bande brune plus étroite sur la suture  et une  longue bande sur le 7ème interstrie.

Cryptocephalus fulvus   tache sur le pronotum et bande brune sur les élytres*


La description est extraite de: Coléoptères phytophages d’Europe, tome 2 Chrysomelidae,   Gaëtan du Chatenet,  NAP Editions

J’ai eu la grande surprise d’observer la ponte de la femelle que j’avais prise dans le jardin. Je fais toujours très rapidement les photos après la capture pour remettre l’insecte dans son milieu. Quand je l’ai installé sur une feuille verte pour la séance de pose j’ai vu ce minuscule insecte utiliser ses pattes arrière pour soutenir sa ponte. Tout comme la scèneprécédemment décrite avec Cryptocephalusrugicollis. La ponte est entourée d’une enveloppe de résidus la faisant ressembler à une crotte.

Cryptocephalus fulvus  en ponte, la patte arrière tienne l'œuf et le font tourner pour le détacher de l'abdomen*


Mais ce qui m’a le plus surpris c’est la fin .Saisissant son œuf ainsi dissimulé entre les 2 pattes postérieures, la femelle l’a envoyé loin d’elle….il est tombé au bas de la feuille.

Et j’ai vu cela 2 fois. Je peux en conclure que c’est un moyen de disséminer ses œufs dans la végétation. Ce ne sont là que des observations ponctuelles. J’espère en apprendre petit à petit davantage sur le mode de vie de ces minuscules coléoptères.


Cryptocephalus fulvus  en ponte, prête à "envoyer" son oeuf dissimulé dans des débris de déjections.*


Cryptocephalus fulvus est répandu en Europe, on le rencontre tant sur les végétaux (labiés, composés, ombellifères, légumineuses ) que les arbres, saules, peupliers , noisetiers et ce d’avril à septembre. A nous d’ouvrir l’œil !

 * Photos grossies 3 fois.

 

5 commentaires:

  1. A première vue on le prendrait pour un bon au caramel!!
    Bon plus sérieusement, tes micros observations sont vraiment hallucinantes!
    Tu dois te promener avec de grosses loupes sur le nez!! LOL!
    Ton com sur les Micrommata m'a fait rire, elles sont sympa ces araignées!
    J'espère que vous avez meilleur temps qu'ici, c'est la cata, pas de lumière et plutôt même de la pluie;.. pour changer.
    Bises à vous deux et à bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Lire tes articles est toujours enrichissant, merci beaucoup Lucie :)

    RépondreSupprimer
  3. Il faut avoir de bons yeux pour prendre en photos ces minuscules insectes que tu décris si bien .
    A un moment donné j'étais envahie par la mélisse qui se propage à vitesse grand V mais cette année je n'ai pas encore fait attention , il faudra que j'aille voir.
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Un très beau et très petit coléoptère !!!
    Merci pour les explications...
    Bisous Lucie et bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. C'est fou comme tu parviens à saisir ces instants particuliers. Combien de pontes as-tu observées depuis que tu t'intéresses aux insectes ?
    Pour ce qui est de la mélisse, j'en ai trouvé quelques sujets subspontanés et je guette les fleurs. C'est pas gagné, l'endroit risque d'être fauché avant !

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.