lundi 21 octobre 2013

Charaxes jasius : les premières heures de vie.




Charaxes jasius (le Pacha à deux queues ou encore la Nymphale de l'arbousier) est un magnifique papillon que l’on peut rencontrer le long des côtes méditerranéennes tant en Europe qu’en Afrique.
Ses chenilles consomment essentiellement les feuilles de l’arbousier, Arbusto unedo.
Je regrettais souvent de n’en avoir jamais vus dans mon jardin malgré la présence d’arbousiers. Eh bien maintenant ce n’est plus le cas.

D’abord, j’ai vu l’adulte le 15 septembre. Il s’agit  alors de la seconde génération que l’on voit de la mi-août jusqu’à la mi-octobre.

Œuf de Charaxes jasius grossi 4 fois, il ferait une bonne pub pour une  petite bouteille ronde!


Mieux encore il y a une dizaine de jours j’ai vu sur l’arbousier du fond du jardin un œuf. Très caractéristique je l’ai tout de suite reconnu. Charaxes jasius m’avait laissé une trace de son passage dans le jardin. J’en ai été ravie !

Je l’ai prélevé et mis à l’abri. Il faut dire que les arbres sont très visités par les nombreux passereaux qui y viennent chercher leur nourriture.


Chenille nouvelle née, elle mange la coquille de son œuf, sa première nourriture.



Hier, donc au bout de la dixième journée, j’ai vu la jeune larve issue de cet œuf. L’éclosion s’était faite la nuit et au petit matin il ne restait que quelques morceaux de la coquille de l’œuf. C’est en effet la première nourriture de la toute jeune chenille.


Détail de la tête avec ses petites cornes , ses solides mandibules entourés de palpes sensitifs



Comme souvent cette chenille nouvelle née ne ressemble guère à ce qu’elle deviendra au bout d’une ou de plusieurs mues.

La tête toute sombre avec ses deux excroissances de chaque côté. Ses excroissances resteront présentes jusqu’au dernier stade de la chenille.



7 mm et des détails particuliers  : quatre excroissances sur la tête et un abdomen avec deux petites excroissances, légèrement recouverte de poils fins


Mais la chenille nouvelle née, 7mm, n’a pas encore cette belle couleur verte qui lui permet de se dissimuler sur les feuilles de sa plante hôte, feuilles qui restent vertes toute l’année.

Voici une chenille trouvée le même jour non loin de l’œuf. Bien plus « âgée » car elle  a déjà mué au moins 2 fois. La forme de la tête n’a pas changé sur son dos on voit un ocelle coloré.

Voici la seconde chenille , plus âgée, sa couleur est verte ses excroissances rouges et elle porte un ocelle sur le dos, signe qu'elle n'a pas encore atteint son dernier stade.


Lors de la dernière mue, comme sur la chenille du billet qui présente le papillon,(en début de message) on y verra 2 ocelles.

Ces détails donnent une idée du stade de développement de la chenille.

La  plus grande chenille,  est entrée en diapause. Collée sur une feuille d’arbousier elle est bien cachée et va attendre le printemps pour reprendre son développement.

Au second jour , les excroissances de la chenille de Charaxes jasius se sont bien rembrunies.


J’espère que le « bébé » chenille né hier, va se développer un peu avant de se mettre au repos pour passer l’hiver.
Déjà les excroissances au bout de l'abdomen  et sur la tête ont changé de couleur et cette après midi je l'ai vu grignoter ses premiers bouts de feuilles d'Arbusto unedo Ce sont ces chenilles qui nous permettront de voir la génération printanière, entre mai et juin de Charaxes jasius !

_______________________________________________________________________________________
Mardi 22 octobre

Un  petit ajout

 Comme tous les matins j'observe l'évolution de mes pensionnaires . La petite chenille, maintenant à l'aube de son troisième jour a pris une couleur plus proche de celle que nous avons l'habitude de voir et surtout qui la dissimule mieux sur les feuilles de l'arbousier.
Chenille de Pacha à deux queues à l'aube de son troisième jour, la couleur du corps évolue vers le vert du support.


C'est aussi l'occasion de détailler les deux excroissances situées à la fin de l'abdomen

Leur couleur s'oriente vers ce pourpre des pétioles des feuilles de l'arbousier



Pour rappel : la présentation de l'imago Charaxes jasius ici

20 commentaires:

  1. Superbe Lucie, du travail de pro!
    A la fois pour les observations, les photos et le récit!
    On se régale, a bientôt pour la suite.
    Note: en Septembre dans le Gard, j'ai pu observer deux adultes qui se délectaient sur un figuier chargé de figues trop mûres; ils sont réellement beaux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les adultes se délectent de fruits trop mûrs!

      Supprimer
  2. Beau travail de naturaliste ! J'ai hâte de découvrir l'imago :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Patrick, il faudra attendre le printemps pour en voir la suite. Je pense que la toute jeune chenille va au moins muer une fois avant de se mettre en diapause, surtout avec les températures encore bien douces.

      Supprimer
  3. Coucou Lucie,
    C'est passionnant, j'espère que nous pourrons suivre l'évolution.
    Je ne connais pas ce papillon et comme je suis curieuse, je suis allée voir sur internet. Il est de toute beauté.
    On en voit beaucoup dans le midi ?
    Bonne soirée et un grand merci pour ces articles intéressants.
    Cricri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cricri,
      Il faut chercher dans une zone où pousse l'arbousier car les papillons pondent presque exclusivement sur cet arbre. Par contre les adultes souvent très haut dans les arbres. Je n'en ai jamais vu en grand nombre.

      Supprimer
  4. je suis juste un peu vexée, de n'avoir jamais vu, ni petit ni grand ce bel animal, mais surtout: admirative!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudie , cherche les arbousiers. Te dirais combien j'ai observé de ces arbres avant de voir ma première chenille! Le fait que finalement je les vois dans l'arbre que j'ai planté il y a une douzaine d'années dans ce but là, m'a énormément réjoui!

      Supprimer
    2. je sais que je n'y suis pas assez assidue.
      Peut-être aussi que les feuilles du bas ne sont pas les plus favorables
      Merci encore pour toutes ces connaissances partagées
      Je te souhaite une bonne journée

      Supprimer
  5. comme toujours très impressionnant de voir l'évolution depuis l’œuf ! , magnifique reportage :)

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique !
    je me souviens bien du papillon, j'avais été étonnée de le voir chez nous !
    Maintenant je vois tout ce qui se passe avant.
    superbe !
    Bonne journée Lucie :)

    RépondreSupprimer
  7. Hello Lucie!
    Déjà faire une belle photo de l'imago m'irait bien mais alors cette série et ces infos sur sa chenille, c'est fabuleux!
    Je te tire mon chapeau, ta patience vaut de l'or!
    Bizzzz à vous deux et bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  8. Comme Noushka, je te tire mon chapeau.
    Superbe reportage avec des photos de qualité irréprochable.
    Que c'est beau !

    RépondreSupprimer
  9. Que nous en apprenons des choses dans ton jardin. Un autre reporte extraordinaire. Merci pour ce partage d'informations inestimable.

    RépondreSupprimer
  10. La chenille de ce papillon est originale et tes explications détaillées très intéressantes .
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Je préfère l'imago à la chenille ;-)
    Bonne soirée Lucie :)

    RépondreSupprimer
  12. Petite créature étrange mais magnifique. Photos fabuleuses. Bonne semaine Diane

    RépondreSupprimer
  13. Je n'ai pas eu la chance de rencontrer ni l'imago ni les chenilles, j'ai seulement un dossier incomplet sur ces arbustes méditerranéens. Je soupire après les fleurs depuis longtemps.
    Tu as réalisé un document remarquable, je vais m'empresser d'envoyer un lien à Antoine. Il "descend" le week-end prochain à St Aygulf, je vais lui demander d'observer où en est la floraison des arbousiers.

    RépondreSupprimer
  14. ton nouvel article (encore bravo) m'a fait trop envie, vu une drôle de petite chose toute immobile sur une arbouse en explorant l'arbousier que je visite parfois
    http://www.flickr.com/photos/claudiek/11118433226/
    qu'en penses-tu ? si c'est elle... elle n'a pas supporté le vent froid des jours passés

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.