vendredi 22 mars 2013

Asira clavicornis, misnuscule mais surprenant.


Ce petit insecte, un Fulgore, Asira clavicornis, 4 à 5 mm, est présent dans le jardin depuis des années. Je le vois toujours une ou deux fois au début du printemps, puis, hop, il disparaît. Sans doute se fait-il alors plus discret.
Asira Clavicornis sur son brin d'herbe, dans le jardin.

Minuscule, il est vraiment difficile à photographier dans le jardin. Alors quand hier je l’ai vu prendre le soleil sur un brin d’herbe, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais. Je suis remontée à la maison (le jardin est en pente) et j’ai pris un petit tube pour  l’attraper. J’ai eu beaucoup de chance , au retour il se chauffait toujours au soleil.
De face, antennes et rostre et pattes étonnantes.

Nous nous sommes installés sur ma table et nous avons fait une petite séance photo.

Asira clavicornis fait environ 4 mm, mais réussir à voir les détails de ce petit fulgore est fascinant.
Asira clavicornis, on voit les poils de ses ailes bien dressés.

D’abord des antennes : le premier segment est quadrangulaire, c’est le plus long, le second est conique et il est surmonté d’un poil.

C’est un homoptère, c’est dire que c’est un piqueur suceur phytophage. Il a donc un rostre qu’il utilise pour prélever les sucs dont il se nourrit.

De face on voit cet instrument qui semble bien protégé et recouvert de minuscules poils.
Sur la tranche d'un brin d'herbe: Asira clavicornis n'est pas bien épais.

Les pattes avant sont surprenantes et c’est d’ailleurs ce qu’on voit le mieux quand l’insecte se promène dans les herbes. Elles sont élargies : les tibias et les  fémurs en forme de feuilles , mais vues de face elles sembles très minces et creusées d’une petite gouttière.
De profil,  pour voir ses ailes parsemées de bulbilles d'où sortent les poils.(Observez aussi les poils qui parsèment le brin d'herbe)

Les ailes supérieures( elles ne sont pas chitineuse comme celles des coléoptères) sont striées , chaque stries est « plantées de nombreux petits bulbes  ; de chacun de ceux-ci émerge un poil , bien plus longs que ceux du corps.
Les dessous des ailes!

 L’insecte vole, j’en ai eu la preuve sur la dernière image .Elle n’est pas réussie mais permet de voir , ce que je n’avais jamais vu : les ailes membraneuses, très petites, translucides, bien cachées. On voit aussi son dos bien joli avec quelques points rouge sur la partie dorsale du thorax.

Tout petit, Asira clavicornis mais quelle finition!

Vous avez compris qu’ensuite l’insecte a totalement disparu de mon champ de vision. Ce fut une belle rencontre qui encore une fois m’émerveille : un tel degré de finition dans le monde du minuscule !
 
C'est un insecte des zones humides que l'on peut voir  presque partout en France.

Un clic et les images sont plus grandes pour mieux admirer cette beauté minuscule!

6 commentaires:

  1. Il semble ravi de poser pour ton objectif. Peu d'observateurs ont ta patience, il est très rare sur la toile. Je ne le vois que chez Aramel.
    L'image ailes en mouvement est un exploit !
    Les petites bêtes de ton jardin valent bien celles du bout du monde !

    RépondreSupprimer
  2. quelle belle rencontre Je l'ai déjà croisé mais jamais je n'ai réussi à l'immortaliser Bravo et merci :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est une découverte pour ma part, bravo Lucie pour ton billet très intéressant !

    RépondreSupprimer
  4. waouh ! tu as su te montrer persuasive, dis donc. quelle série de macros époustouflantes
    Il me fait penser avec ses grosses pattes et ses gros antennes à certains crabes hauts sur pattes vus sous les cocotiers

    RépondreSupprimer
  5. Mini mini ce fulgore! Drôlement réussies tes macros, quels détails!

    RépondreSupprimer
  6. mini bestiole mais belle...je ne savais même pas qu'il existait. et tes photos sont si belles!

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.