mardi 22 janvier 2013

La zone de Yellow Waters, dans le Kakadu National Park

Croisière sur la  zone  de Yellow waters première partie

Lors de notre dernière balade vous m’avez accompagné sur Kangaroo Island, une île au sud de l’Australie. Je vous propose cette fois une petite croisière sur la zone humide de Yellow Water dans le Nord du pays , le Northern Territory, 1, 3M de km²,.environ 300 000 habitants.

Nous sommes dans le Kakadu National Park plus précisément dans la région de Yellow water à 50 km de la ville de Jabiru, localité la plus proche

Nous avions choisi de faire une croisière matinale sur un des bateaux qui vous promène sur la rivière et ses étangs seul moyen de voir la vie dans cette zone où les nombreux crocodiles rendent dangereuse toute autre approche des rives.

Vers 6h 45 il reste encore quelques bancs de brume qui donnent un décor particulier au paysage.

Mais très rapidement le soleil s’impose et met les bouquets de pandanus  gigantesques en valeur.



Vous l’avez-vu ? Le voilà le maître de la rivière. Silencieux il se déplace au milieu du fleuve.

Ici un couple de très jolis d’anserelles élégantes. Les plumes dessinent de belles écailles blanches bordées de vert.

Un héron garde bœuf sur la berge ! Enfin un oiseau que nous pouvons aussi rencontrer dans nos régions.

Sur les arbres morts qui bordent les rives on surveille ! C’est le cas de milan siffleur tout ébouriffé.

Il faut aussi regarder dans les zones d’ombre, dans le fouillis de racines, branches, végétation qui fait la première strate de cet habitat. Et voici un joli bihoreau cannelle avec son manteau couleur cannelle bien sûr , et sa plume blanche qui orne son chapeau sombre.

Plus loin l’ibis falcinelle, lui aussi présent maintenant sur notre territoire. Mais l’éclairage du matin met en valeur la couleur métallique de ses ailes, le pourpre de son corps et ce trait blanc soulignant bec et œil.

Et pour achever la première partie de cette croisière le crocodile d’eau douce ,  quittant la berge.

Il passe bien près de nous : la pointe du museau est à droite.
Nous continuerons  cette croisière lors d'un second message! A bientôt!
Un clic pour voir les images en plus grand

19 commentaires:

  1. Yellow Water est magnifique -- les crocs, les oiseaux, et surtout, pour moi, les nuages des libellules.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons beaucoup apprécié la région. Mais je n'ai pas eu la chance de voir beaucoup de libellules!

      Supprimer
  2. Superbe ballade, une zone exceptionnelle si e comprends bien. Le Bihoreau est magnifique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait Nathalie, une zone , comme beaucoup dans ce vaste territoire encore" nature"

      Supprimer
  3. Tu étais au paradis ! J'ai hâte de découvrir la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne pense pas si bien dire! Pour nous c'était magnifique.

      Supprimer
  4. Il faut de partager ce post avec mes amis du Fb...c'est trop beau! I have to let them know about the wonders of Australie, especially this region of Yellow Waters!!! merci aussi pour les links/ tous les info

    RépondreSupprimer
  5. Une cohabitation existentielle, de beaux specimens. Un vrai plaisir a regarder et a decouvrir surtout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut pour nous un monde fantastique à découvrir !

      Supprimer
  6. Cette promenade me fait envie. Ce doit être fascinant de découvrir une nature "vierge" à l'aube. Belles images qui pourrait endormir un peu la méfiance du touriste... Gare au gor... euh, non, au croco !
    Crocodile d'eau douce douce ? Ce ne serait pas Crocodylus porosus qui s'est adapté à l'eau douce ? C'est le seul crocodilien qui vive en Australie je crois.
    Mais quoi qu'il en soit, ce doit être impressionnant de les savoir si proches.
    Bonne soirée
    Patrick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non , il existe bien un croco d'eau douce .Voici un extrait traduit de ce que j'ai lu et surtout entendu sur place:"Deux espèces de crocodiles sont présentent dans le Kakadu : le crocodile d'eau douce (Crocodylus johnstonii) et le crocodile estuarien ou d'eau salée, (c. porosus). Les crocodiles d'eau douce sont facilement identifiables par leur museau étroit et une rangée de quatre grandes "plaques" (plaques dermiques) immédiatement derrière la tête."
      On voit ces plaques sur les dernières photos.
      C.porosus atteint 6 mètres alors que C.johnstonii ne fait que 3,5mètre.
      J'avoue ne pas être allée vérifier sa taille!
      Dans cette région du Nord de l'Australie nous avions souvent l'impression de nous trouver aux débuts de l'histoire du monde , sans aucun signe de présence humaine.

      Supprimer
    2. Zut... Autant pour moi. Et dire que j'ai fait des fiches sur ces bestiaux... J'ai oublié le crocodile de Johnston.
      Je pense que l'impression et l'ambiance d'aube de l'humanité doivent être les mêmes dans le Pantanal brésilien et dans quelques autres endroits privilégiés comme ce parc.

      Supprimer
  7. Photos magnifiques. J'ai seulement vu des crocodiles en Afrique du Sud. Bonne semaine. Diane

    RépondreSupprimer
  8. elle est encore en bouton, mais ce n'est pas le on moment pour tenter de cueillir cette fleur de lotus ou en faire une macro

    RépondreSupprimer
  9. La diversité et qualité des clichés qui accompagnent tes récit de billedaudes Australienne sont de toutes beautés, ça donne envie ...

    RépondreSupprimer
  10. Un safari aquatique ! Ton doigt n'a pas dû quitter souvent le déclencheur...

    RépondreSupprimer
  11. KAKADU : -c'est dans quel pays ?

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.