mercredi 2 mai 2012

Cacopsylla pyri, Psylle du poirier !Premiers stades de développement.


A la suite d'aimables d'observations de mes lecteurs je corrige en  mai 2015 cet article écrit en mai 2012!



Les larves trouvées sous les feuilles du poirier sont celles de Psylles du poirier, Cacopsylla pyri, et non de tigres du poirier comme je le pensais à l'origine.J'ai vu plus tard des Tigres du poirier aussi sur cet arbre mais jamais j'ai raté les stades larvaires.
Une larve de Cacopsylla pyri

Jusque-là je n’avais pas remarqué la présence de cet insecte dans mon jardin.

C’est en observant les jeunes feuilles du poirier, que j’ai remarqué des détails qui ont attiré mon attention. Quand des feuilles sont roulottées il y a toujours anguille sous roche. En déroulant certaines feuilles j’ai  vu des pucerons et leurs prédateurs,des larves de syrphes à l’œuvre.C'est une situation habituelle.
Sous la feuille, une exuvie.On dirait un petit papillon.

Mais voilà d’autres insectes dont je ne connaissais pas l’aspect .Quelques recherches plus tard je suis convaincue qu’il s’agit des premiers stades des Psylles  du poirier.
Sur la tige des feuilles et des poires beaucoup d'exuvies qui témoignent d'une mue en quantité!

Donc voici le nuisible au tout premier stade : 2 mm sur la première photo.

Quelques jours plus tard j’observe toujours les feuilles d’un autre poirier et là j’ai la confirmation qu’il s’agit bien larves de Psylles.
J'ai d'abord pensé à des cochenilles quand j'ai vu cela, en fait ce sont bien des Psylles du poirier.

Nous sommes au second stade de développement. J’ai beaucoup de mal à voir ce qui se passe sur cette petite poire. Après quelques photos et des observations minutieuses je vois deux éléments sur cette poire de 4 cm de longueur.

Portrait d'un Cacopsylla pyri au second stade: les yeux sont rouges et blancs!

Les psylles viennent de muer : je vois donc leur exuvie et les insectes nouvellement émergés. On voit encore souvent les filaments blancs qui attachent et communiquent entre l’ancienne enveloppe et l’insecte ..La bestiole fait un peu plus de 2mm mais ce n’est pas pour autant qu’elle est immobile. Les différents insectes ne cessent de déambuler sur la poire : je monte, je vais jusqu’à la tige, je retourne dans l’autre sens. Essayez donc de faire une mise au point !
Combat de Tigres sur une future poire! Quelle affiche!

Nous voici donc au second stade de développement de cette psylle. On voit bien les yeux, les antennes, les ailes élargies qui en font la caractéristique. Je ne vois pas le rostre, il faut dire qu’il est difficile de manipuler un insecte si petit. Je me suis aidée d’un cure dent pour isoler un ou deux insectes, je n’ai pas essayé de les mettre sur le dos !
Mais nous sommes  encore loin de l'aspect définitif de l'imago.(Que vous verrez en consultant les documents signalés en fin d'article).

Je ne sais pas si j’aurais l’occasion de voir des adultes : je ne le souhaite pas. J’ai  nettoyé, à la main, les endroits où j’ai aperçu des larves. Je surveillerais attentivement mes deux poiriers !

Un peu de documentation :



14 commentaires:

  1. Observer des tigres dans ton jardin ou ne pas manger de poire cet été, cruel dilemme! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je dois aller voir les pommiers! De superbes photos. Diane

    RépondreSupprimer
  3. Des tigres dans le poirier? Dis donc, c'est jamais banal chez toi!

    Merci pour cet excellent reportage photo!

    RépondreSupprimer
  4. Quand la mode etait aux "bijoux animaux" je me demande si ce tigre a ete pris comme modele! Rubis et or, cela peut avoir de la geule...

    RépondreSupprimer
  5. Tres chouette cette derniere image.

    RépondreSupprimer
  6. Que de monde dans ce poirier !

    RépondreSupprimer
  7. Oh qu'ils sont rigolos!
    Je n'ai pas de poiriers mais je vais vérifier mes pommiers!
    Je l'adore au premier stade!!
    Magnifique reportage!
    Bises et bonne journée!

    RépondreSupprimer
  8. La photo d'exuvie est superbe tout comme le reportage!! Quel oeil tu as!

    RépondreSupprimer
  9. Encore un document inédit ! C'est une bien curieuse bestiole que tu nous révèles cette fois...
    Ta technique d'inspection de toutes feuilles roulottée ou grignotées est efficace Lucie... Encore faut-il savoir ensuite orienter les recherches sur les sites adéquat... et pour ça tu es très forte.

    RépondreSupprimer
  10. Bravo pour ces prises!
    C'est vraiment un des plus beaux zygoptères qui soit!
    Je les verrai peu à l'étang, ils apprécient les eaux un peu courantes!
    Super le repas!
    Heureusement que la saison débute enfin!
    Bises et bonne journée à vous deux!

    RépondreSupprimer
  11. Très étonnant !
    C'est la savane chez toi. :D

    RépondreSupprimer
  12. Je crois plutôt que vous avez à faire avec le psylle du poirier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de me le faire remarquer. Je vais refaire des recherches. Ce qui me déroute c'est que j'ai effectivement photographié plus tard sur ces feuilles le "Tigre " adulte sans aucun doute. Mais les deux espèces peuvent se succéder .J'ai des psylles sur l'arbre de Judée mais elles ne sont pas ressemblantes à ces larves!

      Supprimer
  13. Ils sont des psylle.
    http://aramel.free.fr/INSECTES10-9.shtml

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.