vendredi 27 mai 2011

Aporia crataegi (le Gazé): chrysalide et émergence

Lors de notre sortie dans la garrigue en début de semaine ce fut le festival des Gazés !
Ils volaient de bon matin, se promenant sur les vipérines, butinant le thym en fleurs et le sainfoin aux jolies fleurs roses.
Une chrysalide de Gazé, aussi jolie que le futur papillon.
Mais c’est la découverte de chrysalides et de papillons tout juste émergés qui a retenu mon attention.
La chrysalide de Gazé(Aporia Crataegi) est souvent fixée dans le prunellier sauvage ou l’églantier, certaines sur des tiges sèches de graminées non loin des arbustes. Elle est aussi belle que le futur papillon. Les chenilles vivent dans ces arbustes et en consomment les feuilles et ainsi quand, à l’intérieur d’un arbuste partiellement dépourvu de feuilles je vois une tache blanche, j’observe !
<><><><>
Dans le prunellier, papillon tout juste émergé.On voit sa chrysalide et la goutte d'hémolymphe, bien rouge.
En voilà un joli papillon qui vient d’émerger.
<><><><>
Enveloppe vide de Gazé.
Juste en –dessous de lui, l’enveloppe de sa chrysalide, vide. Sur une feuille, une tache rouge, c’est l’hémolymphe, le liquide qui circule dans son corps et dont l’excédent s’est écoulé lors de l’émergence.
Voilà maintenant l’imago qui est prêt à s’envoler. Il faudra attendre une bonne heure pour que les ailes sèches et durcies soient fonctionnelles. Je l’ai vu tester sa trompe. Marrant de voir le papillon immobile, dérouler et enrouler sa trompe en continu.
<><><><>
En attente de séchage, la femelle vérifie le bon fonctionnement de sa trompe.
C’est une femelle (la couleur jaune que l’on voit en haut des ailes l’indique) A peine émergée, elle reçoit déjà la visite de ces messieurs. Pendant mon heure d’observation, j’en ai vu 5 ! Mais faisant le tour de la dame, et ne la voyant pas prête, aucun n’insiste, ils reprennent très vite leur vol.
Détail de l'imago, les nervures jaunes indiquent une femelle.



La présentation de ce joli papillon  ici


Chers amis lecteurs, c'est avec ce très beau papillon que je vous laisse pour un moment en vous souhaitant de faire de très belles observations en ce printemps exceptionnellement chaud et sec.


13 commentaires:

  1. Une observation qui correspond bien à la mienne!
    C'est vrai que les mâles viennent tourner tout de suite autour des nouvelles venues... J'ai remarqué cela à l'étang où j'ai eu plein d'émergences dans les joncs!
    Par contre j'ai bien vu aussi une tache rouge dans le récipient du mien et je me doutais d'un résidu plus ou moins sanguin que tu as bien nommé: l’hémolymphe!
    Des petits détails toujours intéressants à découvrir!
    Très beau reportage avec de belles photos à l'appui!
    Bien amicalement et bonne soirée à tous les deux!

    RépondreSupprimer
  2. tes 2 observations dont l'éclosion du gazé sont magnifiques :)

    RépondreSupprimer
  3. Ton reportage est formidable! Bravo Lucie et à bientôt!

    RépondreSupprimer
  4. magnifique des escène que j'adorerais photographier , bonne ballade lucie :)

    RépondreSupprimer
  5. Cet écoulement sanguin appelé hémolymphe m'avait plongée dans des interrogations sans fin lorsque Robert le Diable a quitté sa chrysalide... J'ai légèrement avancé depuis dans ce domaine de connaissance... Il faudra bien qu'un jour je détecte cette jolie chrysalide, elle doit pourtant être bien voyante...

    RépondreSupprimer
  6. Et maintenant que tu m'y fait songer, j'ai récemment pris des images de bagarre autour d'un sujet qui devait être une femelle... Mes images n'étaient pas fameuses, je crois que je les ai jetées... mais je me souviens que certains avaient les ailes tachées de rouge... Je m'en veux de ne pas avoir saisi leur intérêt !

    RépondreSupprimer
  7. magnifique ! j'ai vu mes premiers gazés ce matin, c'est vrai, plein d'aubépines, je retournerai et regarderai plus sur les arbustes ...! quant à moi, j'ai pu voir et photographier des émergences, vanesse cardui et machaon ! très beau aussi !

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique!
    Avoir saisi cette métamorphose c'est extra!
    Bonne semaine, @ bientôt

    RépondreSupprimer
  9. C'est super d'avoir sur la même photo l'enveloppe de la chrysalide et l'imago ! Bravo Lucie !

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  10. Superbe émergence de madame gazé, la chrysalide est chouette.

    RépondreSupprimer
  11. Le papillon je le connais, bien entendu, mais je n'ai jamais croisé la chrysalide et c'est donc avec un oeil attentif que je l'observe ici avec plaisir.

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.