samedi 25 septembre 2010

Sauterelles de Haute Garonne: Tylopsis lilifolia et Pholidoptera griseoaptera!!

Partageant la même passion pour la nature qui nous entoure et nous révèle tant de merveilles quand on la regarde de très près, en particulier à travers le viseur d’un APN, j’ai eu le plaisir de converser via le net d’abord et ensuite de concrétiser une rencontre « dans la réalité »avec Noushka , l’auteur du blog bien connu et apprécié : 1000 pattes!
Ces moments furent des plus chaleureux et des plus riches ! Nous avons passé de longs moments sur le terrain ! Elle m’a présenté « ses libellules » et bien que la saison fut avancé grâce à ses conseils et à ceux d’Alain que vous connaissez sur le blog des Libellules de France et d’Ailleurs, j’ai fait quelques belles rencontres.
Mais mon principal sujet de curiosité reste les orthoptères. C’est ainsi que nous avons vu ce jeune mâle de Tylopsis lilifolium perlé de gouttes de rosée.




Tylopsis lilifolia, un joli mâle soucieux sde son apparence, se lisse les antennes!



Ce fut ensuite l’occasion d’un portrait croisé, l’élégante sauterelle qui se superpose au visage de notre très belle hôtesse ! Car passant devant nous pour me laisser à mes prises de vue, j’ai appuyé sur le déclencheur à ce moment.

                                                  Un portrait "orthoptérisé" de Noushka!



Ensuite notre belle sauterelle a continué sa toilette paisiblement. Les antennes blanches et si longues, très esthétiquement arquées attirent immanquablement le regard.Regardez avec quelle délicatesse la patte guide l’antenne.


"Je guide mon antenne, j'en prends grand soin, car elle fait partie de mon irrésistible charme"



Un peu plus loin j’ai rencontré une autre sauterelle, moins éclatante, beaucoup moins visible, mais coopérative ! L’ayant trouvé dans l’herbe j’ai voulu l’examiner de près et cette petite femelle de Pholidoptera griseoaptera s’est volontiers installée sur mon doigt. Son nom est bien explicite : griseo , grise et aptera, qui signifie sans ailes ! On ne voit pas d’ailes sur son dos, elle a en effet de très petites ailes qui ne dépassent que d’un millimètre du pronotum .C’est une petite sauterelle dont le corps n’atteint que 2cm(ovipositeur non compris) .



Marchant sur les feuilles mortes, Pholidoptera groseoaptera passe bien inaperçue!




C’est une decticelle avec ses plantules libres sur ses grandes pattes arrière. Elle porte en français le joli nom de Decticelle cendrée.Une étroite bordure claire cerne son pronotum , contrairement aux autres Pholidoptera que l’on rencontre chez nous , où cette bordure est bien plus large.
Elle a un joli ventre bien jaune que l’on distingue dans sa partie terminale. Son oviscapte, fait environ une fois et demie la longueur de son pronotum.



Une jolie femelle avec son oviscapte arqué et son ventre jaune!



Cette Pholidoptera griseoaptera se rencontre partout, mais elle aime les orées forestières, les clairières. Elle se nourrit d’insectes(pucerons, mouches) mais aime aussi les pissenlits ou les orties.
On peut en voir jusqu’en novembre ! Vous avez encore de nombreuses possibilités de l’apercevoir.
Merci encore à Noushka de m'avoir offert cette "coche" orthophérique car je n'avais jamais observé ce bel insecte!

8 commentaires:

  1. Bigre, tu es une vraie spécialiste des orthoptères !!! Mais je m'en étais déjà rendu compte. Beaux portraits, surtout celui avec Noushka en arrière-plan :-) !

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  2. Hahahaha!!
    Bravo, ma Lucie!!
    Ton article est vraiment formidable!!
    Je regrette déjà tant que ces moments ensemble soient passés si rapidement!
    Quel portrait tu m'as "orthoptérisé"!! Oui, nous nous sommes bien amusés (avec nos maris et Colette et Alain) mais la saison sentait déjà une fin proche!
    Le Net a du bon et permet de concrétiser des amitiés sincères et nous avons su saisir une belle opportunité!
    A refaire absolument!! :))
    Je suis fière de ta coche autour de l'étang... Il faudra tout de même que je me penche plus sérieusement sur ces Orthoptères!
    Bonne fin de journée et mes amitiés à tous les deux!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu l'occasion cette année de renconter à plusieurs reprises la Decticelle cendrée en forêt,mais aussi chez moi dans la vigne vierge.Le mâle a des ailes atrophiées,elles sont absentes chez la femelle.C'est vrai que c'est une espèce qui n'est pas trés farouches.

    RépondreSupprimer
  4. Et bien que voilà une bonne nouvelle cette rencontre chez Noushka....je crois deviner le regret d'une presque trop courte rencontre dans ton propos (il me semble avoir déjà vécu ça). Pour ce qui est des bestioles en tous genres elle à du répondant ton hôtesse et çà n'est pas étonnant vu la proximité d'un véritable paradis sauvage tout près d'elle. Je ne suis donc pas surpris ni de tes découvertes et encore moins de la qualité de tes images et de tes commentaires qui sont toujours aussi passionnants.

    RépondreSupprimer
  5. il est toujours agreable de rencontrer les passionnés avec qui l'on converse depuis longtemps , découvrir une autre face que celle sans relief des mots et des images sur un ecran ,vivre un instant de passion naturelle en communs m'a toujours été agreable et je vois qu'il en est de même pour toi , bravo
    pour ces instant partagé a travers ces images et la belle rencontre avec la decticelle cendrée qui pour chez moi est aussi bien présente
    bon week end lucie

    RépondreSupprimer
  6. Une belle rencontre entre passionnées et de belles observations!

    RépondreSupprimer
  7. une belle rencontre et de super photos...sympas ces sauterelles qui posent si volontiers!!

    RépondreSupprimer

Votre avis sur ce sujet m'intéresse;je lis toujours les commentaires avec beaucoup de plaisir, ...même si je n'y réponds qu'occasionnellement.